Métiers et professions

Conseiller/conseillère en assurances (12223)

Ajouter à ma sélection  | Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Conseiller/conseillère en assurances, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Conseiller en assurances (1222301) Offres d'emploi Etudes / Formations

Conseiller en assurances (1222301)

Est salarié d’une entreprise d’assurances et vend sur le terrain des assurances et conseille de manière personnalisée. Décroche de nouveaux contrats en prospectant dans une circonscription et fidélise la clientèle de particuliers ou d’entreprises.

Activités du métier

Activités de base
  • Accueillir, recevoir et renseigner clients ou visiteurs
  • Conseiller la clientèle
  • Détecter les besoins/attentes des interlocuteurs
  • Analyser les besoins des clients
  • Etablir une proposition d’assurance et de tarification
  • Vendre des polices d’assurance
  • Négocier un contrat
  • Conclure un contrat
  • Prospecter des nouveaux clients
  • Démarcher des clients
  • Fidéliser la clientèle
Activités spécifiques
  • Anticiper les besoins des clients
  • Constituer et/ou actualiser des dossiers
  • Contrôler l’exhaustivité et la conformité des documents
  • Assister le client dans la gestion de ses contrats d’assurance
  • Assurer le suivi des dossiers en cas de sinistres
  • Proposer de nouveaux produits
  • Préparer les avis d’échéances
  • Assurer la formation des personnes
  • Animer une équipe

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Faire preuve d’écoute active
  • Posséder des compétences relationnelles
  • Faire preuve de sens commercial
  • S’exprimer avec clarté et efficacité
  • Faire preuve de mobilité
  • Etre disponible
  • Faire preuve de rigueur, de méthode et d’organisation
  • Savoir gérer des situations de refus
  • Faire preuve de dynamisme
  • Faire preuve de ténacité

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce soit au guichet, soit par démarchage de la clientèle. Au guichet, le rythme de travail comporte des pointes pendant les heures d’affluence. La vente par démarchage, qui est soumise à des conditions strictes d’âge (21 ans minimum), implique des déplacements fréquents et des horaires décalés (visite de la clientèle, le plus souvent en soirée). L’activité s’organise de façon autonome en fonction d’objectifs commerciaux fixés par et avec la direction.

Lieux d'exercices

  • Société d’assurances mutualiste.
  • Société d’assurances non mutualiste.
  • Cabinet de courtage en assurances.
  • Cabinet d’agents généraux en assurances.
  • Société bancaire.

Conditions de travail

  • Déplacements.
  • Travail le samedi.

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Responsable d’exploitation en assurances.
  • Technicien prescripteur d’assurances.

Le métier sur le marché de l'emploi

 
Sur base des opportunités d'emploi gérées par le Forem, les emplois proposés pour le métier de conseiller en assurances sont en grande majorité des emplois à temps plein et principalement sous statut indépendant et à durée indéterminée.
L’intérim est également une possibilité d’exercer ce métier.

La plus grande part des opportunités provient de la province de Hainaut ; suivie de Liège et de Namur.

Les critères de recrutement à rencontrer sont un niveau d’études supérieur et une expérience est souvent demandée (plus de la moitié des cas).
Le permis de conduire est ici souvent requis et la connaissance du néerlandais est demandée dans un cas sur cinq. De par les profils ainsi recherchés, le métier semble connaitre des difficultés de recrutement.
 
Le nombre d’opportunités d’emploi gérées par le Forem, en diminution ces dernières années, semble repartir à la hausse en 2016 ; oscillant encore autour de 250 opportunités par an.

Le métier de conseiller en assurance est repris dans la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie 2018 (sur base des données 2017) comme étant un métier critique non en pénurie.
 
En termes d'emploi, le métier est associé à la catégorie professionnelle des « agents de vente et d’achat et courtier ».
Le nombre de travailleurs (obtenu par estimation) de cette catégorie a connu une tendance à la baisse ces dernières années avec cependant un retour à la croissance en 2015 pour s’élever à près de 15.000 travailleurs en Wallonie.
 
La loi - dite loi Cauwenberghs - relative à l'intermédiation en assurances et à la distribution d'assurances réglemente l'accès à toutes les formes d'intermédiation en assurances dans un but de protection du consommateur.
Il existe quatre catégories d'intermédiaires :
- les courtiers d'assurances ;
- les agents d'assurances ;
- les sous-agents d'assurances ;
- les autres intermédiaires d'assurances.
 
Le but de la loi est d'organiser la protection des droits des preneurs d'assurances, des assurés et de toutes les personnes concernées par l'exécution du contrat d'assurance.
Afin d'atteindre ce but, la loi fixe les conditions que doivent remplir ceux qui entendent agir en qualité d'intermédiaires d'assurances.
La loi régit, non seulement, l'activité des courtiers et des agents, mais également, d'autres types d'intermédiaires et de distributeurs d'assurances, comme les banques, agences de voyages, mutuelles, ...et même la distribution directe.
 

 

Pour pouvoir accéder à l'activité professionnelle d'intermédiaire d'assurances, il faut remplir les conditions suivantes énumérées par l'article 10 de la loi :
- posséder les connaissances professionnelles requises ;
- avoir une capacité financière suffisante ;
- présenter une aptitude et une honorabilité professionnelles suffisantes ;
- disposer d'une assurance de responsabilité professionnelle ;
- se porter garant de la conformité aux dispositions légales et réglementaires belges d'intérêt général des contrats d'assurances conclus avec des entreprises ne faisant pas l'objet d'un agrément en Belgique ;
- traiter avec des entreprises agréées ou autorisées en application de la loi du 9 juillet 1975 relative au contrôle des entreprises d'assurances ;
- payer un droit d'inscription annuel.
 
Les connaissances professionnelles sont théoriques et pratiques.

- Connaissances théoriques : les connaissances théoriques sont d'ordre juridique et d'ordre commercial. La preuve de la connaissance théorique est fournie par les diplômes universitaires, les diplômes de l'enseignement supérieur non-universitaires et les diplômes de l'enseignement secondaire supérieur mais pour ces derniers il faudra en plus amener la preuve qu'ils ont suivi avec fruit un cours spécialisé en assurances agréé par l'Office de Contrôle des Assurances ou un cours équivalent.
- Connaissances pratiques : l'intermédiaire doit prouver qu'il possède une expérience pratique de deux années. Cette durée est cependant réduite à un an. L'expérience pratique doit être acquise dans chacune des trois activités suivantes : tâches relatives à la production ; gestion des polices ; règlement des sinistres.


 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Evolution des offres

Evolution des offres

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2017 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
ASSURALIA

Union professionnelle des Entreprises d'Assurances
http://www.assuralia.be/
FEPRABEL

Fédération des Intermédiaires d'Assurances et des Intermédiaires financiers de Belgique
http://www.feprabel.be