Métiers et professions

Employé/employée de libre-service (14111)

Ajouter à ma sélection  |  Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Employé/employée de libre-service, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Réassortisseur (1411101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Réassortisseur (1411101)

Réalise la mise en rayon (installation, balisage, étiquetage...) de produits alimentaires ou non alimentaires sur une surface de vente selon la règlementation du commerce et les règles d’hygiène et de sécurité.

Activités du métier

Activités de base
  • Réceptionner les marchandises, les produits et contrôler la conformité de la livraison
  • Acheminer et installer les produits en rayon
  • Effectuer/contrôler le balisage et l’étiquetage des produits en rayon
  • Suivre l’état des stocks, identifier les besoins en approvisionnement et établir les commandes
  • Effectuer l’entretien et le nettoyage de l’espace de vente et des produits en rayon
  • Contrôler l’état et la conservation des produits périssables et retirer les produits impropres à la vente
Activités spécifiques
  • Manipuler un engin de manutention (transpalette...)
  • Vérifier la température des réfrigérateurs, des chambres froides en réserve et en rayon
  • Accueillir le client, identifier ses besoins et le conseiller sur les produits et services
  • Procéder à l’inventaire des produits
  • Effectuer les opérations d’encaissement

Aptitudes à l'emploi

  • Avoir une bonne présentation
  • Etre ordonné et méthodique
  • Faire preuve d’amabilité et d’un bon relationnel avec les clients
  • Connaitre et respecter des processus de contrôle rigoureux
  • S’adapter à des changements de tâche fréquents
  • Etre résistant physiquement (supporter la station debout prolongée)
  • S’adapter à des variations brusques de température (chambres froides)
  • Résister au stress
  • S’intégrer dans une équipe de travail
  • Respecter des normes d’hygiène et de sécurité

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce en grande ou moyenne surface de vente, en libre-service ou en magasin populaire.
    - L’activité s’effectue le plus souvent en position debout avec de nombreux déplacements à l’intérieur du magasin. Elle comporte la manutention de charges éventuellement lourdes. Le port d’une blouse ou d’un uniforme est généralement imposé.
    - L’activité nécessite de travailler le samedi. L’organisation du travail sous forme de temps partiel avec des plages horaires variables est fréquemment rencontrée.

Lieux d'exercices

  • Hypermarché ou supermarché à dominante alimentaire.
  • Grande surface spécialisée.
  • Petite surface de proximité.
  • Grand magasin, magasin populaire.
  • Autres (solderie...).

Conditions de travail

  • Travail le dimanche matin (commerce de détail alimentaire).

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Employé de station-service.

Le métier sur le marché de l'emploi

La plupart des opportunités d’emploi d’employé de libre-service gérées par le Forem en 2017 émanent des entreprises du secteur du commerce de détail.

Les employeurs offrent, le plus souvent, un contrat à durée déterminée ou un contrat intérimaire mais ils ont aussi régulièrement recours à l’alternative du "PFI" (Plan Formation Insertion) ou proposent un job de vacances.

En matière de régime de travail, le temps partiel est proposé dans plus d’un tiers des offres (soit de manière nettement plus fréquente qu’en moyenne, pour l’ensemble des métiers). Le temps plein de jour apparaît dans un peu plus de la moitié des opportunités d’emploi du métier.

Le lieu de travail se situe, le plus souvent, en province de Hainaut ou en province de Liège.

Le nombre d’opportunités d’emploi gérées par Le Forem pour le métier d’employé de libre-service s’est réduit de 32 % en 2017 pour atteindre son niveau le plus bas des 10 dernières années.

Comme l’indique une étude du Forem sur les Effets de la transition numérique sur le secteur de la distribution et de l’e-commerce, les activités du métier de réassortisseur changent partiellement. Les nouvelles technologies peuvent faciliter les tâches à accomplir. Ainsi, certains logiciels permettent de réaliser des activités lourdes et souvent complexes telles que la gestion des stocks, la gestion des achats ou l’étiquetage. Des applications de visualisation numérique virtuelle et de modélisation 3D permettent aussi d’agencer les points de vente de manière optimale et à moindre coût afin de maximiser l’expérience du consommateur et aident notamment les employés à disposer correctement les articles sur les rayons, ... Les nouvelles technologies permettent aussi d’accélérer le réassortiment en facilitant la communication entre le personnel en boutique et l’entrepôt. Les personnes chargées de réassortir les rayons doivent de plus en plus intégrer les nouvelles technologies pour optimiser leur action (gestion précise des stocks, agencement des produits en fonction des chiffres de vente, ...) et disposer de compétences en préparation de commandes « on line » et de compétences numériques nécessaires au traitement des commandes. Si le niveau d’entrée en formation et/ou en fonction demeure assez bas, le réassortisseur sera davantage appelé à gérer des flux d’informations impactant son travail (consignes du siège central sur la mise en évidence des produits-phare, par exemple, données de réassort automatique, plan de réassort revu et numérisé, quantité optimale de rangement et relai avec le stockage, ...).

Si le métier de réassortisseur est un métier relativement accessible pour lequel les employeurs ne demandent en général pas de diplôme ou de qualification particulière, une première expérience est appréciée.

Lors d’une table ronde d’analyse des besoins de formation dans le secteur du commerce organisée par le Forem, les experts ont indiqué que le commerce allait fournir moins d’emplois pour les personnes « peu qualifiées » et que les activités des métiers recrutant des personnes « peu qualifiées » évoluaient. Ils ont souligné la nécessité d’élargir l’éventail d’activités de ces métiers : « un réassortisseur doit pouvoir faire la réception, gérer le retour de marchandise sans doute plus important à l’avenir, suivre les réclamations, préparer les commandes dans un contexte où l’offre commerciale se diversifie ».
 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Evolution des offres

Evolution des offres

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2017 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
APLSIA

Association Professionnelle du Libre Service Indépendant en Alimentation
https://www.aplsia.be/