Métiers et professions

Infirmier/infirmière généraliste (24121)

Ajouter à ma sélection  | Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Infirmier/infirmière généraliste, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Infirmier en soins généraux (2412101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Infirmier en soins généraux (2412101)

Dispense, de manière autonome, sur prescription médicale et/ou en collaboration avec le médecin, des soins infirmiers et psychosociaux auxpatients en vue du maintien, de l’amélioration ou du rétablissement de leur santé, leur bien-être et leur autonomie.

Activités du métier

Activités de base
  • Accueillir la personne
  • Accomplir les préparatifs nécessaires aux soins
  • Effectuer des actes techniques (ex : donner des injections, placer des perfusions, placer des pansements...)
  • Surveiller l’état de santé du patient
  • Exécuter des tâches de soin et de confort (ex : soins d’hygiène, aider à l’alimentation...)
  • Informer et soutenir les patients et la famille sur le plan psychosocial
  • Participer à la continuité et à la qualité des soins (ex : informer le médecin sur l’état de santé du patient, participer à des réunions...)
  • Effectuer des tâches administratives courantes
Activités spécifiques
  • Assister le médecin lors d’interventions
  • Administrer les premiers soins
  • Accompagner une personne en soins palliatifs ainsi que son entourage
  • Aider à l’exécution de tâches ménagères (ex : préparer et distribuer les repas, faire les lits...)
  • Effectuer la stérilisation du matériel médical
  • Dispenser des soins infirmiers esthétiques
  • Organiser et/ou animer des occupations récréatives et créatives
  • Participer à des actions de sensibilisation et de prévention
  • Participer à des actions de dépistage
  • Participer à la mise en place de psychothérapies individuelles ou collectives

Aptitudes à l'emploi

  • Développer un mode de communication différencié et adapté à la personne concernée
  • Supporter des situations émotionnelles difficiles et répétitives
  • Etre à l’écoute des besoins des patients et de leur entourage
  • Assurer l’interface entre le patient, son entourage et l’équipe soignante
  • Planifier son travail en fonction des priorités et des urgences
  • Faire preuve de qualités humaines (ex : écoute, empathie, honnêteté...)
  • Respecter le patient dans ses croyances et ses convictions
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Collaborer avec des équipes interdisciplinaires de médecins et d’autres professionnels de la santé
  • Agir dans les limites de la profession
  • Poser un regard de recul sur son travail et sur son propre fonctionnement
  • Diagnostiquer ses besoins en formation continue
  • Accepter de travailler les week-end et jours fériés

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce le plus souvent en équipe avec les médecins, les autres professions paramédicales, les travailleurs sociaux et avec l’entourage de la personne.
    - L’activité nécessite la station debout et implique un contact direct avec les malades qu’il faut régulièrement soulever et aider à se déplacer. Les conditions de travail varient selon les lieux d’exercice (hôpital, entreprise, armée, école, organisation humanitaire, domicile des patients...).
    - Les horaires sont organisés par roulement (3x8) de jour ou de nuit avec des permanences en fin de semaine et les jours fériés. En exercice libéral, les horaires sont irréguliers.
    - L’activité nécessite de respecter des règles d’hygiène strictes (blouse, masque) et de sécurité (gants de protection, utilisation de matériels stériles...).

Lieux d'exercices

  • Localisation :
  • Etablissement d’hospitalisation et de soins.
  • Etablissement de garde et de séjour (personnes âgées, enfants...).
  • Etablissement de cure et de remise en forme (maisons de repos, thalassothérapie...).
  • Services médicaux des établissements publics.
  • Cabinet libéral.
  • Domicile des patients.
  • Entreprise.
  • Organisation humanitaire.
  • Autres.
  • Type de secteur :
  • Public.
  • Privé.
  • Associatif.

Conditions de travail

  • Horaires décalés de jour.
  • De nuit.
  • Gardes le dimanche et les jours fériés.
  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Infirmier-vétérinaire.

Le métier sur le marché de l'emploi

Le métier d’infirmier généraliste présente depuis plusieurs années des difficultés en termes de recrutement mais n’est plus aujourd’hui considéré comme en pénurie. Toutefois, des difficultés semblent subsister dans certains sous-secteurs d’activité ou dans certains bassins et les conditions de travail apparaissent toujours comme un élément important concourant à une sortie précoce du métier.

Le métier s’exerce principalement, et à presque parité, dans les secteurs de la santé et de
l’action sociale. Moins d’une proposition sur dix concerne un autre secteur.

Plus d’un tiers des opportunités visent des emplois liés à des contrats à durée indéterminée. Les emplois à durée déterminée ou de remplacement et l’intérim sont généralement proposés dans les autres cas. Le régime temps plein de jour concerne plus d’un tiers des propositions, le temps partiel concernant un peu plus d’un tiers des cas. Les temps pleins à pause ou de nuit sont proposés dans quelques cas, moins d’un cas sur dix.

L’expérience ne semble pas être un critère de sélection en soi. Une minorité d’employeurs mentionne dans leurs propositions d’emploi la volonté que les candidats au métier aient de l’expérience (un quart des cas). Mais cette exigence n’est peut-être pas perçue comme nécessaire dans la mesure où le cursus de formation intègre déjà des stages et des mises en situation professionnelle.

Les établissements situés dans la province de Hainaut (et de Liège, dans une moindre proportion) proposent le plus grand nombre d’opportunités.

Le métier d’infirmier généraliste est associé à la catégorie professionnelle du « personnel infirmier et sages-femmes (niveau intermédiaire) ». Ces dernières années, une tendance à la hausse du nombre de travailleurs (obtenu par estimation) a été observée pour s’élever à près de 28.000 personnes en 2015.

Le nombre d’opportunités d’emploi diffusées par le Forem, resté stable ces dernières années oscillant aux environs de 1.600 opportunités par an, a quelque peu augmenté en 2016 pour atteindre quelque 1.800 opportunités d’emploi. Bien que le métier ne soit plus pointé comme en pénurie, il apparaît toujours comme très attractif sur le marché de l’emploi wallon selon une analyse basée sur plusieurs indicateurs, en raison notamment d’un faible nombre de candidats inscrits en tant que demandeurs d’emploi.

L’exercice salarié de cette profession nécessite d’être en possession d’un diplôme de bachelier en soins infirmiers ou du brevet ou du titre d’infirmier/infirmière ou d’hospitalier/hospitalière et d’avoir obtenu un visa autorisant à pratiquer du SPF Santé publique.

Il n’y a pas d’agrément du diplôme de base d’infirmier. Mais, sur base d’expérience ou de formation supplémentaire, un agrément pour une spécialisation, à savoir un « titre professionnel particulier » ou une « qualification professionnelle particulière » peut être demandé auprès des Communautés (site enseignement.be).

En tant qu’indépendant, cette profession intellectuelle prestataire de services est réglementée en ce qui concerne l’exercice de l’activité et le port du titre professionnel (site : http://creation-pme.wallonie.be).

Le métier d’infirmier en soins généraux est repris dans la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie 2017 (sur base des données 2016).
 

Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2016 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
ABH

Association Belge des Hôpitaux
http://www.hospitals.be/
ACCOORD

Association des Centres de Coordination des Soins et Services à Domicile
http://www.federation-accoord.be/
ACN

Association belge des praticiens de l'art infirmier
http://www.infirmieres.be/
AIIB

Association des Infirmières Indépendantes de Belgique francophones et germanophones
http://www.aiib-vukb.be/
COBEPRIVE

Confédération Belge des Etablissements Privés de soins de santé
http://www.cobeprive.be
Devenir infirmier

FE.BI - Devenir infirmier
http://www.devenirinfirmier.be/
FCSD

Fédération des Centrales de Soins et Services à Domicile
http://www.fcsd.be
FE.BI

FE.BI ASBL
http://www.fe-bi.org/fr/devenir-infirmier
FIH

Fédération des Institutions Hospitalières
http://www.fihasbl.be
FMM

Fédération des Maisons Médicales
http://www.maisonmedicale.org/
FNAMS

Fédération Nationale des Associations Médico-Sociales
http://www.fnams.be/
FNIB

Fédération Nationale des Infirmières de Belgique
http://www.fnib.be/