Métiers et professions

Cadre de la comptabilité (32111)

Ajouter à ma sélection  |  Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Cadre de la comptabilité, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Chef comptable (3211101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Chef comptable (3211101)

Réalise ou supervise l’ensemble des opérations de comptabilité générale jusqu’au bilan (paie, déclarations sociales et fiscales, tableaux de bord de gestion, ...) selon les règles comptables. Garantit la fiabilité des comptes de l’entreprise en conformité avec les législations comptables, sociales et fiscales. Coordonne l’équipe comptable.

Activités du métier

Activités de base
  • Effectuer la gestion comptable et administrative d’une structure
  • Etablir les déclarations fiscales et sociales d’une structure ou effectuer le suivi des enregistrements, des formalités légales...
  • Procéder à l’établissement des situations intermédiaires, annexes comptables et financières du tableau de bord économique de la structure
  • Elaborer le bilan et établir le compte de résultat de la structure
  • Réaliser la tenue de la trésorerie, produire les états financiers et établir les prévisions de trésorerie
  • Développer et maintenir les relations avec le commissaire aux comptes, les banques, pour les emprunts, les placements financiers, le crédit d’impôts...
  • Coordonner l’activité d’une équipe
Activités spécifiques
  • Effectuer la gestion de filiales et les assister dans des phases de consolidation budgétaire
  • Etablissement de comptes consolidés mensuels, annuels...
  • Préparer l’établissement des comptes consolidés (bilan, résultat, tableaux de financement...)
  • Effectuer la comptabilité (achats, amortissements, vente, ...) des immobilisations (immobilier, matériel, équipement...) d’une structure
  • Concevoir et mettre en place des procédures comptables et en contrôler l’efficacité
  • Contrôler la cohérence de comptes sociaux (paie, déclarations sociales,...) d’une structure
  • Effectuer des opérations de gestion des finances publiques (engagement et suivi de dépenses, paiement, recouvrement de recettes...)
  • Diriger une structure
  • Etablir et faire le suivi du budget

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Se conformer à des processus rigoureux de traitement des données chiffrées
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Etablir et maintenir des relations, internes et externes, permettant l’échange d’informations
  • Savoir gérer et diriger une équipe

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce de façon variée selon la taille, l’organisation de l’entreprise et l’importance de l’équipe encadrée. L’activité est polyvalente dans les petites ou moyennes entreprises qui peuvent comporter un poste de comptable unique. Elle se spécialise et se hiérarchise au fur et à mesure que la taille de l’établissement augmente. Il existe aussi des postes très polyvalents de comptable unique dans de très petites unités. Les outils informatiques spécialisés sont très largement utilisés.
    - Les horaires, généralement réguliers, peuvent nécessiter des dépassements à l’occasion de certaines échéances.

Lieux d'exercices

  • Localisation :
  • Siège social.
  • Entreprise à établissement unique.
  • Filiale d’un groupe national.
  • Filiale d’un groupe multinational.
  • Cabinet d’expertise comptable.
  • Taille de l’entreprise :
  • Petite entreprise (moins de 50 salariés).
  • Moyenne entreprise (50 à 499 salariés).
  • Grande entreprise (500 salariés et plus).
  • Secteur d’activité :
  • Industrie.
  • Commerce.
  • Services marchands.
  • Services non marchands.
  • Entreprise à caractère :
  • Privé.
  • Public ou parapublic.

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Technicien des services comptables.

Le métier sur le marché de l'emploi

Les cadres de la comptabilité sont demandés par une diversité de secteurs au travers de plusieurs canaux de recrutement parmi lesquels le Forem n’est pas le principal canal. Les opportunités d’emploi sont notamment diffusées via les organisations représentant les professionnels. Le métier est plutôt exercé dans le cadre d’une évolution de carrière à la suite de plusieurs années d’expérience.

Les opportunités d’emploi traitées par le Forem émanent principalement du secteur des services aux particuliers et aux entreprises (englobant les bureaux de comptabilité mais aussi l’intérim spécialisé).

Mais, métier transversal à l’ensemble des secteurs d’activités, celui de cadre comptable est également recherché dans l’industrie, la construction, l’administration, la santé, l’action sociale, le commerce, la finance, le transport, ...

Les contrats proposés dans ces postes d’emploi sont principalement des contrats à durée indéterminée. L’intérim est également fréquemment utilisé (moins d’un cinquième des cas). Les employeurs proposent aussi de façon récurrente le temps plein.

En Wallonie, les opportunités dans ce métier semblent surtout provenir des provinces de Liège. Mais nombre d’opportunités sont également présentes à Bruxelles et en région flamande.

La particularité des cadres de la comptabilité est que les employeurs sont souvent demandeurs d’une expérience dans ce métier et elle est souvent significative.
De plus, des connaissances en anglais et/ou en néerlandais semblent constituer un atout important pour certains employeurs.

Le volume d’opportunités traitées par le Forem reste cependant relativement stable sur une année (quelques centaines d’opportunités au cours des dernières années). Mais ce type de fonction est le plus souvent recherchée via des bureaux de recrutements spécialisés, via les organisations professionnelles ou maintenant via des plateformes internet dédicacées. Les besoins en personnel sont donc probablement plus importants.

Les professions intellectuelles prestataire de services de comptabilité et fiscaux sont réglementées en ce qui concerne l’exercice de l’activité et le port du titre professionnel.

Certaines activités de comptabilité peuvent toutefois être exercées dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un emploi rémunéré sans porter le titre professionnel.

Seuls les experts-comptables, les experts-comptables fiscalistes, les experts-comptables certifiés et les réviseurs d’entreprises peuvent exercer comme indépendant des activités comptables au nom et pour le compte de tiers.
Pour exercer sous le statut d’indépendant, à titre principal ou accessoire, les personnes doivent disposer d’une agréation délivrée par l’ITAA.
Il faut pour cela être en possession d’un diplôme reconnu, avoir effectué un stage, avoir réussi l’examen pratique d’aptitude organisé par l’ITAA, respecter les règles déontologiques de la profession, consacrer chaque année un certain nombre d’heures à sa formation permanente et souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

La Loi du 17 mars 2019 relative aux professions d’expert-comptable et de conseiller fiscal a été publiée au Moniteur Belge du 27 mars 2019 (MB, 27/03/2019 - page 31.256).
L’arrêté royal du 11 septembre 2020 fixe la date d’entrée en vigueur de la loi du 17 mars 2019 relative aux professions d’expert-comptable et de conseiller fiscal. Elle abroge la loi du 22 avril 1999 relative aux professions comptables et fiscales à l’exception de certaines dispositions.

La loi du 17 mars 2019 entre en vigueur le 30 septembre 2020. Celle du 22 avril 1999 est abrogée le 30 septembre 2020, à l’exception de :

• l’article 45/1, § 2, § 7, 3) à 5) et §§ 8 à 14;
• l’article 45/2;
• l’article 51, § 1er, alinéa 1er, et § 2.

Ces dispositions concernent la composition, le fonctionnement et la compétence :

• de la commission de stage (jury d’examen) de l’IPCF et
• des chambres exécutives et des chambres d’appel de l’IPCF, ainsi que la mission de ces organes en matière de stage et de régime disciplinaire des titulaires de la profession et des stagiaires de l’IPCF.

Une conséquence de cette loi est la fusion de l’Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés (IPCF) avec l’Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux (IEC) pour former l’Institut des Conseillers fiscaux et des Experts-comptables (ITAA).

Concrètement, les titres peuvent être portés à partir du jour où le membre est inscrit au registre public par le conseil de l’Institut en qualité d’expert.

Les titres reconnus sont maintenant ceux de :

• Expert- comptable ;
• Expert-comptable fiscaliste ;
• Expert-comptable certifié ;
• Conseiller fiscal certifié ;
• Expert-comptable (et fiscal) certifié OU Conseiller fiscal certifié

Equivalence du métier dans la nouvelle nomenclature dont se dote le Forem dans les applications récentes :
3211101 Chef comptable ; M120601-1 Chef comptable
 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2021 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
FEBELFIN

Fédération belge du secteur financier
https://www.febelfin.be/fr
ITAA

Belgian Institute for Tax advisors and Accountant
https://www.itaa.be/fr/accueil/