Métiers et professions

Cadre de l'audit et du contrôle comptable et financier (32112)

Ajouter à ma sélection  |  Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Cadre de l'audit et du contrôle comptable et financier, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Expert de l'audit et du contrôle comptable et financier (3211201) Offres d'emploi Etudes / Formations
Réviseur d'entreprise (3211202) Offres d'emploi Etudes / Formations
Analyste financier (3211203) Offres d'emploi Etudes / Formations

Expert de l'audit et du contrôle comptable et financier (3211201)

Réalise un audit ou le contrôle des opérations comptables et financières de structures selon les obligations légales. Contribue à la prévention, à la maitrise des risques financiers de structures et à la recherche des irrégularités éventuelles.

Activités du métier

Activités de base
  • Définir ou mettre en oeuvre les méthodes et procédures en matière de contrôle comptable, veiller à leur application et proposer des améliorations
  • Elaborer et mettre en oeuvre le plan d’audit annuel d’une structure ou déterminer et superviser les missions d’audit
  • Préparer les éléments nécessaires à un audit, les transmettre au commissaire aux comptes, au contrôleur de gestion... ou les analyser
  • Contrôler la régularité, la fiabilité des opérations réalisées et des états financiers des structures
  • Identifier et révéler les irrégularités ou les inexactitudes repérées lors d’enquêtes ou de vérifications
  • Réaliser des audits (recherche de documents comptables, contrôle des règles de fonctionnement pratiquées, rencontre des collaborateurs impliqués dans le processus...)
Activités spécifiques
  • Effectuer le suivi (provision sur charges, encours...) de risques financiers (gestion actif-passif, marché, crédit) d’une structure
  • Procéder au développement ou à la mise à jour d’un système d’information, d’outils informatiques et à la simplification de processus de traitement internes d’une structure
  • Suivre des entreprises en difficulté et élaborer des recommandations en fonction de l’analyse d’indicateurs (plans de trésorerie, marges mensuelles...)
  • Procéder à la préparation de budgets, au suivi des résultats par unité, produit ou marché, à l’identification des écarts et des causes
  • Coordonner l’activité d’une équipe ou diriger une structure
  • Réaliser la consolidation des comptes
  • Etablir les rapports de liquidation

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • S’adapter à une grande variété de situations et d’interlocuteurs
  • Intégrer des informations de sources variées
  • Coordonner et synthétiser des informations provenant de sources variées
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Dialoguer avec des personnes ne maîtrisant pas toujours le vocabulaire ou les techniques spécifiques au métier
  • Se conformer à la déontologie et à la discipline professionnelle de l’Institut des Experts Comptables
  • Effectuer des déplacements

Voici les études et formations associées à ce métier

Réviseur d'entreprise (3211202)

Contrôle la régularité, la sincérité et la fiabilité des comptes d’une entreprise, le plus souvent dans le cadre de missions ponctuelles successives.

Activités du métier

Activités de base
  • Se documenter sur l’entreprise (organisation administrative, financière...)
  • Contrôler les comptes annuels (bilan et bilan social, comptes de résultats et commentaires)
  • Détecter les irrégularités
  • Rechercher les causes des irrégularités
  • Rendre un avis sur la qualité de l’information financière et comptable
  • Etablir un rapport de révision
  • Présenter des résultats
  • Conseiller l’entreprise dans différents domaines
Activités spécifiques
  • Développer une procédure d’audit
  • Contrôler les apports dans la société
  • Assister une entreprise en cas de concordat judiciaire
  • Réaliser des expertises judiciaires et/ou privées

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et la discipline professionnelle de l’Institut des Réviseurs d’Entreprises (IRE)
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Avoir un intérêt pour les chiffres
  • Exploiter des informations chiffrées avec méthode et rigueur
  • Posséder un esprit de synthèse
  • Rendre compte d’observations sous forme orale ou écrite
  • Respecter des principes éthiques
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Faire preuve de mobilité
  • Travailler en toute indépendance et impartialité
  • Etablir et entretenir des relations avec des interlocuteurs variés
  • Résister au stress

Nous n'avons encore associé aucune étude ou formation à ce métier.

Analyste financier (3211203)

Réalise des analyses et études financières (de marché, de risques, de produits, de restructurations économiques...) à destination des opérateurs sur marchés ou des instances dirigeantes de l’entreprise selon les réglementations commerciales, comptables et financières. Peut mettre en oeuvre des opérations de fusion/acquisition. Peut concevoir des instruments de suivi et d’analyse de risques.

Activités du métier

Activités de base
  • Analyser l’information financière, économique et géopolitique pouvant impacter les marchés
  • Réaliser les modèles de prévisions pour l’entreprise, le projet de restructuration ou le produit financier étudié
  • Estimer la valeur de l’entreprise analysée et élaborer les conclusions
  • Etablir les recommandations de cession d’actifs financiers à destination des opérateurs sur les marchés
  • Concevoir le business plan, l’introduction en bourse, l’offre publique d’achat pour des instances dirigeantes de l’entreprise conseillée
  • Etudier/identifier les risques de crédits, de marché... de l’entreprise et proposer des solutions de couverture
  • Apporter un appui technique à des courtiers, des traders, des trésoriers...en matière de litiges ou d’arbitrages
Activités spécifiques
  • Rédiger et faire publier des notes de conjonctures sectorielles ou des études sur de grandes entreprises
  • Prospecter des marchés et sélectionner des affaires financières potentielles pour un rapprochement ou une externalisation d’entreprises, une fusion/acquisition
  • Expertiser des projets et mettre en oeuvre des opérations de fusion/acquisition
  • Concevoir des modèles mathématiques financiers pour les opérateurs sur marchés et les intégrer au système d’information
  • Construire des instruments d’évaluation de la fragilité/sensibilité de l’entreprise étudiée aux risques de crédits, de marché, de change, ...
  • Coordonner l’activité d’une équipe

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • S’adapter rapidement à des sujets, styles, situations ou publics différents
  • Intégrer des informations de sources variées
  • Respecter la confidentialité des informations traitées ou communiquées
  • Anticiper ou évaluer les risques d’une situation
  • Analyser et synthétiser des informations techniques
  • Rendre compte d’observations sous forme orale ou écrite

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce de façon indépendante par rapport aux structures contrôlées, soit dans un cabinet, soit dans une entreprise (avec un rôle fonctionnel, rendant compte à la direction).
    - L’activité implique de se déplacer auprès des détenteurs d’informations pour les questionner et pour examiner les archives, les factures. Elle peut revêtir un caractère saisonnier important, soit pour la sortie de documents, soit pour mener de front plusieurs missions avec des échéances fixes.

Lieux d'exercices

  • Localisation :
  • Siège social.
  • Entreprise à établissement unique.
  • Filiale d’un groupe national.
  • Filiale d’un groupe multinational.
  • Cabinet d’expertise comptable.
  • Taille de l’entreprise :
  • Petite entreprise (moins de 50 salariés).
  • Moyenne entreprise (50 à 499 salariés).
  • Grande entreprise (500 salariés et plus).
  • Secteur d’activité :
  • Industrie.
  • Commerce.
  • Services marchands.
  • Services non marchands.
  • Entreprise à caractère :
  • Privé.
  • Public ou parapublic.

Conditions de travail

  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Le métier sur le marché de l'emploi

Les opportunités d’emploi connues du Forem dans les métiers de cadre de l’audit et du contrôle comptable et financier concernent principalement le métier d’analyste financier (sept cas sur dix) et d’expert de l’audit et du contrôle comptable et financier.

Les opportunités connues du Forem émanent des services juridiques et financiers, de l’industrie, des services financiers et d’assurance, du secteur des administrations publiques, du secteur des services aux entreprises (comprenant l’intérim).
Le métier est cependant présent dans de nombreux secteurs d’activité et on peut ainsi retrouver quelques opportunités dans chacun d’eux.

Le type de contrat le plus souvent proposé reste le contrat à durée indéterminée.
Les employeurs proposent aussi de façon récurrente le temps plein.

De nombreuses opportunités sont également proposées à Bruxelles et en Flandre ; ce qui peut s’expliquer par la présence à Bruxelles de nombreux sièges sociaux.
Hormis cela, en Wallonie, les opportunités dans ce métier émanent surtout des provinces du Hainaut et de Liège.

La particularité des cadres de l’audit et du contrôle est que les employeurs sont demandeurs d’une expérience dans ce même métier (près de la moitié des cas).
Des connaissances en néerlandais et surtout en anglais semblent constituer un atout important pour certains employeurs.

Le nombre d’opportunités d’emploi pour le métier de cadre de l’audit et du contrôle comptable et financier semble suivre une évolution stable ces dernières années
Cela représente quelques centaines d’opportunités chaque année.

Les métiers d’analyste financier et d’expert de l'audit et du contrôle comptable et financier sont repris dans la liste des fonctions critiques et en pénurie 2020 (sur base des données 2019) comme étant des métiers en pénurie. Pour le métier d'analyste, le profil est difficile à trouver et les entreprises recherchent des candidats expérimentés avec des connaissances de la règlementation comptable des entreprises et du respect des normes. La digitalisation ne pourra remplacer les conseils et les contacts humains recherchés pour des projets importants.

L’exercice de la profession d’expert-comptable et/ou de conseil fiscal dépend directement de l’inscription au registre des experts comptables de l’Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux. Le titre est protégé par la loi du 21/02/1985.

L’accès à la profession des réviseurs est régi par l’Institut des réviseurs d’entreprises. Il est conditionné par la réussite d’un examen d’admission, l’accomplissement d’un stage et la réussite d’un examen d’aptitude.




Pour porter le titre de réviseur d’entreprises, les conditions imposées par la loi du 22 juillet 1953 (article 5 de la loi) doivent être respectées :

- être ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne (ou d’un Etat de l’Espace Economique Européen) ou être domicilié en Belgique ;
- être âgé de 25 ans au moins et de 65 ans au plus ;
- ne pas avoir été condamné pour certaines infractions spécifiques (mentionnées au point 3 de l’article 5) ;
- être titulaire d’un diplôme de master délivré par une université ou une institution de l’enseignement supérieur belge de type long, d’un diplôme équivalent à l’étranger ou encore répondre aux conditions de diplôme et/ou d’expérience fixées par le Roi ;
- avoir réussi un examen d’admission au stage (Les détenteurs d’un diplôme universitaire /enseignement supérieur de type long peuvent obtenir des dispenses pour certaines épreuves) ;
- avoir accompli un stage de trois ans minimums ;
- avoir réussi l’examen d’aptitude en fin de stage (constitué de deux épreuves, l’une écrite, l’autre orale) ;
- prêter le serment devant la Cour d’Appel de Bruxelles (le cas échéant de Liège) ;
- être lié à un cabinet de révision ou disposer d’une organisation qui permet de respecter la loi du 22 juillet 1953 et ses arrêtés d’exécution.

Les dispositions en matière d’accès à la profession de réviseur d’entreprises sont reprises dans l’arrêté royal du 30 avril 2007 relatif à l’accès à la profession de réviseur d’entreprises (M.B. 30 mai 2007).


 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2019)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2019)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2019)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2019)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2019)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2019)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2019)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2019)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2019 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
ABAF/BVFA

Association Belge des analystes financiers
http://www.abaf.be/
ABEX

Association Belge des Experts
https://www.abex.be/fr/
ASSURALIA

Union professionnelle des Entreprises d'Assurances
https://www.assuralia.be/fr/
BEAMA

Association Belge des Gestionnaires de fortune et des Conseillers en placements
https://www.beama.be/fr?set_language=fr
FEBELFIN

Fédération belge du secteur financier
https://www.febelfin.be/fr
FEDAFIN

Association Professionnelle des Agents Financiers Indépendants francophones
https://www.bzb-fedafin.be/fr
FEPRABEL

Fédération des Intermédiaires d'Assurances et des Intermédiaires financiers de Belgique
http://www.feprabel.be
IEC

Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux
http://www.iec-iab.be
IPCF

Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés
http://www.ipcf.be
IRE

Institut des Reviseurs d'Entreprises
https://ibr-ire.be/
OECCBB

Ordre des experts-comptables et comptables brevetés de Belgique
http://www.oeccbb.be
PBA

Association des Private Bankers de Belgique (Private Bankers Association - Belgium)
http://www.pba-b.be/
UPC

Union Professionnelle du Crédit
https://www.upc-bvk.be/fr/