Métiers et professions

Monteur/monteuse en structures métalliques (42121)

Ajouter à ma sélection  |  Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Monteur/monteuse en structures métalliques, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Monteur d'échafaudages (4212101) Offres d'emploi Etudes / Formations
Monteur en structures métalliques (4212102) Offres d'emploi Etudes / Formations

Monteur d'échafaudages (4212101)

Implante, monte et démonte ou transforme des échafaudages de travail, de sécurité ou des structures d’étayement.

Activités du métier

Activités de base
  • Installer et approvisionner son poste de travail
  • Lire et comprendre les plans et schémas de montage
  • Implanter les ouvrages et tracer les niveaux
  • Protéger les éléments existants
  • Assembler les pièces
  • Contrôler et vérifier les équipements, installations et matériels, aux différents stades d’intervention
  • Caler et stabiliser les structures
  • Poser et fixer des bâches, des toiles,,,
  • Placer les voies d’accès (échelle, tour d’escalier...)
  • Monter une tour de déchargement ou de stockage
  • Installer du matériel d’évacuation des débris
  • Démonter le matériel
  • Guider les manoeuvres des conducteurs d’engin de chantier
  • Assurer la maintenance premier niveau des outils et matériels
Activités spécifiques
  • Manipuler un engin de levage (grue, treuil, etc.)
  • Assurer les contacts avec le ou les responsables de chantier

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Appréhender les formes et les volumes dans l’espace
  • Travailler dans des conditions et positions particulières (proximité du vide, déplacements en hauteur)
  • Exécuter rapidement des opérations manuelles simples
  • Supporter la chaleur et les intempéries
  • Vivre en collectivité pendant la durée de certains chantiers

Nous n'avons encore associé aucune étude ou formation à ce métier.

Monteur en structures métalliques (4212102)

Réalise des ensembles et des ouvrages métalliques par assemblage de profilés, produits plats ou tubes en métal fabriqués en atelier. Les monte, les fixe et les règle sur chantier.

Activités du métier

Activités de base
  • Installer et approvisionner son poste de travail
  • Assembler les pièces
  • Lever, soulever et élinguer des charges
  • Guider les manoeuvres des conducteurs d’engins de chantier
  • Réaliser des petits travaux d’ajustage, de montage et d’assemblage (forage, taraudage, filetage, soudage)
  • Implanter les ouvrages et tracer les niveaux
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
Activités spécifiques
  • Lire et comprendre les plans et schémas de montage
  • Réparer des ouvrages détériorés
  • Entretenir des ouvrages existants
  • Monter, démonter et/ou contrôler des échafaudages et des échelles
  • Caler et stabiliser les structures

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Appréhender les formes et les volumes dans l’espace
  • Travailler dans des conditions et positions particulières (proximité du vide, déplacements en hauteur)
  • Exécuter rapidement des opérations manuelles simples
  • Supporter la chaleur et les intempéries
  • Vivre en collectivité pendant la durée de certains chantiers

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce en plein air, sur des chantiers de constructions neuves le plus souvent. L’éloignement fréquent du lieu de travail entraîne des déplacements avec un temps de route qui vient s’ajouter au temps de travail quotidien. Dans ce cas, l’équipe peut vivre sur le lieu de l’activité pendant la durée du chantier. Les horaires sont généralement réguliers, mais les impératifs de délais peuvent occasionner des dépassements. Les préassemblages au sol entraînent des manipulations répétées de charges lourdes et nécessitent un travail d’équipe. Les assemblages définitifs s’effectuent en hauteur, demandent de l’agilité, un sens de l’équilibre et exigent d’appliquer les consignes de sécurité (travail avec harnais, port de casque...).

Lieux d'exercices

  • Chantier génie civil (ouvrages d’art...).
  • Chantier bâtiment (bâtiments industriels, administratifs ou commerciaux).
  • Chantier naval.
  • Particulier (bâtiments agricoles...).

Conditions de travail

  • En mer.
  • En très grande hauteur.
  • A l’étranger.

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Charpentier bois.
  • Charpentier en charpentes métalliques.

Le métier sur le marché de l'emploi

L’intitulé « monteur en structures métalliques » regroupe les métiers de monteur d’échafaudages et de monteur en structures métalliques. Cet emploi/métier est accessible sans exigence particulière de qualification, le recrutement reste basé sur la capacité à travailler à proximité du vide. Toutefois, les connaissances en métallerie et en soudure sont de plus en plus indispensables à l’exercice de l’emploi/métier. Une expérience dans un emploi aux conditions d’exercice similaires (charpentier, poseur-couvreur) permet également d’accéder à l’emploi/métier. La formation sur l’utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur ainsi que la formation de sécurité de base (VCA) sont des plus.

La profession de monteur en structures métalliques est réglementée ; la personne qui souhaite exercer cette activité en tant qu’indépendant doit prouver ses connaissances de gestion de base et fournir la preuve de sa compétence professionnelle spécifique afin de s’inscrire auprès de la Banque Carrefour des Entreprises. Actuellement, il n’existe pas de validation de compétences pour ces métiers.

Les propositions de recrutement en 2018 communiquées au Forem (hors autres services publics de l’emploi) s’élèvent à 779. L’analyse des informations contenues dans les offres d’emploi gérées par un conseiller entreprises du Forem indique que 67 % des contrats sont intérimaires. Ce sont principalement les entreprises du secteur de la métallurgie et du travail des métaux ainsi que celles de la construction qui recrutent.

En dehors des contrats PFI (Plan Formation Insertion) qui permettent au candidat sans expérience d’acquérir les compétences recherchées par l’entreprise, 73 % sont des postes où de l’expérience est demandée ; la moitié pour des candidats avec moins d’un an d’expérience. Moins de 10 % des recrutements exigent d’autres compétences linguistiques que le français. Le régime de travail, le temps plein de jour. Le lieu de travail se situe généralement dans les provinces de Liège ou du Hainaut.

Selon la Confédération Construction Wallonne, le secteur de la construction continue à bénéficier d’une bonne conjoncture, l’emploi salarié wallon en construction poursuit sa progression (+ 1.500 emplois en 2 ans, de 2016 à 2018). Les carnets de commandes sont bien remplis, tant dans le privé que pour des commandes publiques. La tendance devrait se poursuivre le « Plan Wallon d’Investissements Stratégiques » (PWIS) injectera 5 milliards d’euros sur la période 2019-2024 dont 70 % via des projets de construction, ce qui générera des milliers d’emplois.

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2018)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2018)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2018)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2018)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2018)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2018)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2018)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2018)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2018 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
CCW

Confédération Construction Wallonne
http://www.confederationconstruction.be/wallonie/Home.aspx
CEPS

Centre Européen Pour la Sécurité
http://ceps-esm.be/home/home.aspx
Constructiv

Prestataire de services pour le secteur de la construction
http://www.constructiv.be/fr-BE/