Métiers et professions

Chaudronnier-tolier/chaudronnière-tolière (44114)

Ajouter à ma sélection  | Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Chaudronnier-tolier/chaudronnière-tolière, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Chaudronnier tôlier (4411401) Offres d'emploi Etudes / Formations
Préparateur de châssis automobiles (4411402) Offres d'emploi Etudes / Formations
Tôlier d'aviation (4411403) Offres d'emploi Etudes / Formations

Chaudronnier tôlier (4411401)

Forme et coupe du métal et autres matériaux après traçage, à partir de plans croquis ou pièces-modèles. Effectue ensuite généralement les assemblages des différentes pièces afin d’obtenir des structures métalliques de formes diverses (trémie, support d’équipements, réservoir, cuve...).

Activités du métier

Activités de base
  • Lire et comprendre les plans orthogonaux et schémas de montage
  • Etablir le développement du volume à obtenir
  • Effectuer un traçage
  • Découper des pièces métalliques avec des procédés mécaniques et thermiques
  • Mettre en forme des pièces métalliques
  • Concevoir et mettre au point des outillages ou mannequins de positionnement pour l’assemblage d’un sous-ensemble ou d’un ensemble
  • Assembler les pièces
  • Contrôler la conformité par rapport aux spécifications techniques
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
Activités spécifiques
  • Déterminer les moyens à mettre en oeuvre (outils manuels, machines de chaudronnerie)
  • Réaliser et utiliser les gabarits nécessaires au traçage, au cintrage...
  • Etablir la nomenclature des matériaux et accessoires
  • Effectuer l’assemblage des composants par les procédés de soudage à l’arc électrique
  • Régler et débiter à la cisaille, à la guillotine ...
  • Paramétrer et débiter avec des outils thermiques (plasma et oxycoupage)
  • Réaliser des chanfreins
  • Assembler les pièces par boulonnage
  • Assembler les pièces par collage
  • Réaliser des formages de coque
  • Conduire des opérations de redressage (à chaud et à froid) pour régler et dresser des pièces chaudronnées
  • Réaliser, sur outillages, des bords tombés (ou restreints) sur des pièces pour la préparation des assemblages
  • Réparer ou modifier des ensembles métalliques
  • Mener des opérations de passivation, décapage, polissage
  • Monter des équipements (système mécanisé, organes fixes ou mobiles...) sur des ensembles métalliques
  • Utiliser les divers outils et machines de levage (palan, tire-fort, portique...)
  • Réaliser des opérations de traçage/découpage/assemblage sur tôles de faible, moyenne et forte épaisseur

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Appréhender les formes et les volumes dans l’espace
  • Respecter des processus logiques et méthodologiques
  • Faire preuve d’habileté gestuelle et de dextérité
  • Travailler dans des conditions et positions particulières (proximité du vide, déplacements en hauteur)
  • Manipuler des charges
  • S’intégrer dans une équipe de travail
  • Faire preuve de flexibilité en atelier et sur chantier

Voici les études et formations associées à ce métier

Préparateur de châssis automobiles (4411402)

Conçoit, prépare ou transforme des châssis (coques) automobiles à partir de plans, schémas ou pièces-modèles. Déforme ou découpe après traçage le métal (métal en feuille, tôle, tube, profilé) et autres matériaux.

Activités du métier

Activités de base
  • Lire et comprendre les plans et schémas de montage
  • Tracer sur la tôle forte, tôle d’acier ou toute autre pièce de métal lourd, les lignes de cintrage et de découpage à l’aide de rapporteurs, compas, gabarits et autres instruments
  • Découper des pièces métalliques
  • Plier des tubes, tôles, profilés...
  • Cintrer des tubes, tôles, profilés...
  • Ajuster les pièces à assembler
  • Souder
  • Réaliser des gabarits
  • Réaliser une maquette ou un prototype
  • Contrôler la conformité des pièces/produits par rapport aux spécifications techniques
  • Nettoyer et ranger son poste de travail
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
Activités spécifiques
  • Assurer les finitions
  • Traiter des pièces

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Adopter des positions de travail sécuritaires et fonctionnelles
  • Appréhender les formes et les volumes dans l’espace
  • Travailler avec précision
  • S’adapter à des technologies nouvelles

Nous n'avons encore associé aucune étude ou formation à ce métier.

Tôlier d'aviation (4411403)

Tôlier d’aviation

Nous n'avons encore associé aucune étude ou formation à ce métier.

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce en atelier, sur un chantier, dans un milieu bruyant et parfois poussiéreux. Selon l’organisation de l’entreprise, le travail peut s’effectuer en horaires normaux ou postés (2x8, 3x8...) et en fin de semaine.
    - L’activité nécessite le déplacement des charges, avec ou sans moyens de manutention (palan, chariot élévateur, pont roulant...). La nature des matériels utilisés et les divers facteurs d’environnement (émanations, bruits, températures...) nécessitent le respect des règles de sécurité et le port de vêtements de protection (casque antibruit, gants...).

Lieux d'exercices

  • Localisation :
  • Atelier.
  • Chantier.
  • Secteur :
  • Biens d’équipement industriels.
  • Construction aéronautique.
  • Construction automobile.
  • Construction mécanique.
  • Construction navale.
  • Construction nucléaire.
  • Travail des métaux.
  • Autres.

Conditions de travail

  • Posté (2x8, 3x8...).
  • Travail en fin de semaine.
  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Ne pas confondre avec

  • Métallier (artisan).

Le métier sur le marché de l'emploi

 
Le chaudronnier-tôlier regroupe les métiers de tôlier industriel, de préparateur de châssis automobiles et de tôlier d'aviation. D’après les propositions de recrutement reçues par le Forem, il semble que ce soit essentiellement le profil de tôlier industriel qui soit demandé par les entreprises.

Parmi les offres gérées par le Forem, le secteur de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques est à lui seul à l'origine de trois quarts des offres.

La chaudronnerie reste un métier traditionnel de la métallurgie et de la métallerie. Le recours à l’habilité intellectuelle et manuelle du professionnel reste primordial. Cependant, on assiste à la numérisation de certaines tâches préparatoires, comme le découpage et le formage sous toutes leurs formes. Elle a pour objectif d’optimaliser l’utilisation des matériaux par le recours à des logiciels de dessin et traçage ; mais aussi d’alléger le travail de manipulation de charges.


Les opportunités d'emploi gérées par le Forem pour le métier de chaudronnier-tôlier ont certains points communs avec le reste du personnel de la construction mécanique et du travail des métaux.
En effet, la majorité des postes proposés sont de type intérimaire. Par contre, il apparaît que les postes proposés de chaudronnier-tôlier sont majoritairement des emplois à temps plein de jour, contrairement à certains autres métiers du métal dont les horaires sont très dépendants de la nature et de la fréquence de l'activité.
La majorité des emplois proposés s’exerce dans les provinces de Hainaut et de Liège.
 
Selon l’analyse des offres gérées par le Forem, les employeurs marquent leur préférence pour des candidats expérimentés. Dans la majorité des cas, l’expérience souhaitée est de deux ans et plus.
 
Le métier de chaudronnier tôlier est repris dans la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie 2018 (sur base des données 2017) comme étant un métier en pénurie.

Notons par ailleurs, que les personnes qui ont plus de 18 ans et qui ont appris ce métier par la pratique peuvent faire reconnaître leurs compétences de façon officielle via une validation de compétence. Pour plus d’informations : http://www.cvdc.be.
 
Le nombre d’offres pour ce métier recule sensiblement et régulièrement depuis 2014.
 
En matière de statistiques d’emploi, le métier de chaudronnier-tôlier est associé à la catégorie professionnelle des « mouleurs de fonderie, soudeurs, tôliers-chaudronniers, monteurs de charpentes métalliques et assimilés ». Le nombre de travailleurs estimé par les Enquêtes sur les Forces de Travail (1) est en augmentation en Wallonie.
(1) Direction générale Statistique et Information économique.


 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Evolution des offres

Evolution des offres

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2017)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2017 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
CAMPUS AUTOMOBILE SPA_FRANCORCHAMPS

Centre de compétence dédié aux métiers de l'industrie automobile et aux sports moteurs
http://www.formation-campus-automobile.be
GSV

Groupement de la Sidérurgie
http://www.steelbel.be/