Métiers et professions

Technicien/technicienne de laboratoire de recherche des industries de process (52141)

Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Technicien/technicienne de laboratoire de recherche des industries de process, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Technicien de laboratoire de recherche des industries de process (5214101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Technicien de laboratoire de recherche des industries de process (5214101)

Participe à la mise au point de nouveaux produits, de méthodes d’analyses et à leur réalisation, dans le cadre de projets de recherche et de développement.

Activités du métier

Activités de base
  • Définir le programme de tests et d’essais
  • Effectuer les phases préliminaires de recherches
  • Effectuer des recherches
  • Déceler des dysfonctionnements
  • Remédier aux dysfonctionnements
  • Collecter des données par observation
  • Réaliser des tests et des essais
  • Analyser et interpréter des résultats
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
Activités spécifiques
  • Valider des résultats
  • Concevoir des matériels d’expérimentation
  • Développer des techniques de recherche
  • Elaborer des méthodes d’analyses

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Adopter des positions de travail sécuritaires et fonctionnelles
  • Situer son intervention dans le cadre d’un projet de recherche
  • Traduire les orientations et directives de recherche en procédures de laboratoire
  • Déduire l’organisation du travail la mieux adaptée à partir de données techniques
  • Respecter des processus logiques et méthodologiques
  • Respecter rigoureusement des normes

Lien inaccessible

Le lien vers la recherche d'offres d'emploi sur un métier prédéfini est inaccessible depuis Horizons Emploi.

Vous pouvez, cependant, effectuer cette recherche dans notre nouvel outil en filtrant sur le métier souhaité.

Rechercher des offres d'emploi

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce principalement en laboratoire de recherche ou en bureau de recherche, avec des horaires réguliers de jour. L’activité peut amener à manipuler des produits chimiques parfois corrosifs.
    - Suivant le type d’activité, l’emploi/métier s’exerce individuellement ou en équipe.

Lieux d'exercices

  • Localisation :
  • Laboratoire attaché à une entreprise.
  • Laboratoire dans un centre de recherche.
  • Secteur :
  • Pharmaceutique.
  • Chimie et énergie.
  • Agroalimentaire.
  • Sidérurgie et première transformation des métaux (ferreux, non ferreux).
  • Matériaux de construction et industries du verre et de la céramique.
  • Matières plastiques et caoutchouc.
  • Papier-carton.
  • Autres.

Conditions de travail

  • Horaires irréguliers.
  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Le métier sur le marché de l'emploi

Le technicien de laboratoire de recherche des industries travaille au sein du département recherche et développement. Il partage les mêmes compétences de base que le technicien de laboratoire qui opère dans des unités de production.

Cet emploi est accessible le plus souvent à partir de formations BAC ou MASTER dans les domaines de la chimie, biologie, ... Il est également accessible, par promotion interne et formation continue, pour des opérateurs de laboratoire confirmés disposant d’une expérience des processus de la fabrication et des équipements. Il n’y a pas d’obligations légales exigées que ce soit pour exercer en tant que salarié ou indépendant. Actuellement, il n’existe pas de validation des compétences.

Le technicien de laboratoire de recherche dans le secteur biopharmaceutique couvre plusieurs fonctions : l’attaché de recherche clinique (CRA-Clinical Research Associate), le rédacteur médical (Medical Writer), le Data manager et le Clinical Project Manager. Selon les experts qui ont participé à la réalisation de l’étude du Forem « Effets de la transition numérique sur les secteurs », le data manager, par sa double expertise, scientifique et statistique, doit faciliter le traitement et l’analyse de ces énormes bases de données. Ce croisement entre sciences et statistiques se retrouve aussi dans le nouveau métier de biostatisticien. L’évolution des compétences des différentes facettes de l’expert en recherche clinique a fait l’objet d’une étude prospective qui est disponible sur le site du Forem : https://www.leforem.be/chiffres-et-analyses/metiers-d-avenir-prospectives-abilitic2perform.html.

Les propositions de recrutement communiquées au Forem en 2021, soit directement par les entreprises ou par le biais de partenaires (hors autres services publics de l’emploi) s’élèvent à 398 postes. L’analyse des informations contenues dans les offres d’emploi gérées par le Forem (88 % des recrutements) indique que près de la moitié propose un contrat à durée indéterminée et un tiers de type intérimaire. Le diplôme du 3ème degré secondaire est demandé dans l’ensemble des offres. Le permis B est souhaité dans quatre offres d’emploi sur dix.

La connaissance de l’anglais scientifique parlé et écrit est requise dans près de la moitié des postes. Le régime de travail est un temps plein de jour. La moitié des postes de travail est à prester dans la province de Hainaut, moins d’un quart dans celle de Liège et près d’un poste sur dix est situé en Brabant wallon.

Selon une analyse réalisée par le Forem, le métier est considéré comme porteur d’insertion à l’emploi. Pour ce métier, des difficultés de recrutement ont été au fil des ans pointées par les employeurs. Des informations complémentaires sont disponibles dans la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie présente sur leforem.be.

Le secteur génère à la fois un nombre important d’emplois directs mais également indirects notamment au niveau de la maintenance des installations, de la logistique, de l’IT, etc. Selon essenscia (fédération belge des industries chimiques et des sciences de la vie), le nombre d’emplois indirects s’élève à 95.000 (essenscia, chiffres clés 2020). Selon une enquête d’essenscia - à laquelle 71 entreprises représentant près de 70% de l’emploi du secteur ont participé, les entreprises wallonnes et bruxelloises du secteur annoncaient l’ouverture de 2.150 postes en 2021. Un volume de main-d’oeuvre similaire est prévu jusqu’en 2023. Les postes à pourvoir concernent majoritairement le secteur biotech et biopharma.


Equivalence des métiers dans la nouvelle nomenclature dont se dote le Forem dans les applications récentes :
5214101 Technicien de laboratoire de recherche des industries de process ;
H121001-1 Technicien d’études, recherche et développement dans l’industrie de transformation
 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2021 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
aptaskil

Centre de compétence pour les métiers de la production (fabrication, laboratoire de contrôle qualité, maintenance, etc.) des industries chimiques, pharmaceutiques et biotechnologiques.
https://www.aptaskil.be/fr/
Breaking Science

Site d'information sur les métiers de la chimie, des sciences de la vie ou des matières plastiques
https://www.breakingscience.be
Co-valent

Fonds de formation des ouvriers (CP 116) et des employés (CP 207) du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie
https://www.co-valent.be/
ESSENSCIA

Fédération belge des industries chimiques et des sciences de la vie
https://www.essenscia.be/
UFIIB

Union francophone des ingénieurs industriels de Belgique
https://www.ufiib.be/