Métiers et professions

Modéliste des industries des matériaux souples (52151)

Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Modéliste des industries des matériaux souples, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Modéliste des industries des matériaux souples (5215101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Modéliste des industries des matériaux souples (5215101)

Réalise un modèle à partir du croquis de style produit par le styliste. Effectue éventuellement les mises au point nécessaires à la fabrication en série de produits à base de matériaux souples ( vêtements, chaussures, gants, articles de maroquinerie, de sellerie, d’ameublement...).

Activités du métier

Activités de base
  • Analyser un croquis
  • Réaliser un premier patron à plat
  • Placer une toile sur un buste d’atelier pour obtenir un drapé
  • Déterminer l’emplacement des coutures, des plis, de l’encolure, des emmanchures, des poches et boutonnières
  • Tracer le patron
  • Faire monter des prototypes
  • Modifier et ajuster le prototype
  • Contrôler le déroulement des activités
  • Veiller au respect de l’esthétique
  • Remplir une fiche technique d’intervention
Activités spécifiques
  • Concevoir des prototypes, des produits et des procédés nouveaux
  • Assurer le patronnage et la gradation

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Transposer un plan sous forme de volume
  • Créer des modèles en intégrant des contraintes (techniques, financières, industrielles)
  • Collaborer avec des équipes pluridisciplinaires
  • Se tenir informé de l’état du marché et des nouvelles modes

Lien inaccessible

Le lien vers la recherche d'offres d'emploi sur un métier prédéfini est inaccessible depuis Horizons Emploi.

Vous pouvez, cependant, effectuer cette recherche dans notre nouvel outil en filtrant sur le métier souhaité.

Rechercher des offres d'emploi

Voici les études et formations associées à ce métier

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce généralement en bureau d’études avec de fréquents déplacements en atelier et à l’extérieur (séances de présentation de collection, contacts clientèle, salons...).
    - L’activité de modéliste nécessite un travail en collaboration avec le styliste, le service commercial, et les ateliers de production.
    - Les horaires, souvent liés au rythme des collections, sont irréguliers.

Lieux d'exercices

  • Bureau d’études d’une entreprise de fabrication.
  • Bureau de style indépendant.

Conditions de travail

  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Le métier sur le marché de l'emploi

Les opportunités d’emploi connues du Forem en 2020 pour le métier de modéliste des industries des matériaux souples sont trop peu nombreuses ou les sources sont trop peu diversifiées pour réaliser une analyse de la demande des entreprises.

Cependant, le recueil prospectif « Métiers d’avenir », rédigé par le Forem en partenariat avec différents experts des secteurs, souligne la transformation actuelle et à venir des activités de ce métier. En effet, au sein de l’industrie de la mode et de la confection, les activités séparées des métiers du styliste (celui qui réalise les croquis), modéliste (celui qui réalise les patrons à partir des croquis) et de patronnier-gradeur (déclinaison du patron en différentes tailles) sont de plus en plus réalisées par la même personne. Les compétences liées à ce métier devront donc évoluer. Il sera demandé au travailleur de pouvoir réaliser un dossier technique de A à Z et, en raison de l’intensification de la délocalisation de la production de masse, de pouvoir maitriser l’anglais technique. De plus, le prototypage virtuel en 3D est une technologie qui devrait peu à peu s’imposer en permettant au « styliste/modéliste/patronnier-gradeur » de visualiser des modèles sur écran et d’augmenter la rapidité et la sélection d’un modèle en amont de la production.

Equivalence des métiers dans la nouvelle nomenclature dont se dote le Forem dans les applications récentes :
5215101 Modéliste des industries des matériaux souples ; H120501-1 Technicien d’études en matériaux souples
 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)

Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2021 pour ce métier.