Métiers et professions

Cadre technique d'entretien, maintenance, travaux neufs (53321)

Ajouter à ma sélection  | Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Cadre technique d'entretien, maintenance, travaux neufs, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Responsable de maintenance industrielle (5332101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Responsable de maintenance industrielle (5332101)

Organise et supervise les activités et les interventions de maintenance d’un ou plusieurs services, dans un objectif de fiabilisation des moyens et outils de production selon les normes de sécurité, hygiène et environnement et les impératifs de productivité et de qualité.

Activités du métier

Activités de base
  • Organiser et programmer des opérations de maintenance prédictive/préventive/corrective et en suivre la réalisation
  • Elaborer ou faire évoluer les gammes, les procédures des interventions de maintenance
  • Superviser la conformité des interventions et du fonctionnement des équipements, matériels et installations (réceptions, tests, essais, réglages...)
  • Analyser les données de maintenance, de dysfonctionnements (historiques, pannes...), diagnostiquer les causes et déterminer les actions correctives
  • Identifier les solutions techniques d’amélioration des équipements, installations (qualité, productivité, cycles, sécurité, ...)
  • Elaborer les bilans de maintenance (coûts, délais, ...), identifier et préconiser des évolutions et améliorations (organisations, outils, matériels, outillages, ...)
  • Conseiller et apporter un appui technique aux services, aux sous-traitants éventuels
  • Suivre et mettre à jour l’information technique, économique, règlementaire...
Activités spécifiques
  • Contrôler les autorisations, les habilitations des personnels
  • Sélectionner des fournisseurs/ sous-traitants et contrôler la réalisation de l’intervention,...
  • Suivre et coordonner des contrats de sous-traitants/fournisseurs (renouvellements, nouveaux contrats, échéances...)
  • Evaluer le temps d’arrêt d’équipement, la durée d’intervention, le coût et les moyens (humain, technique...)
  • Intervenir dans le cadre d’actions spécifiques des armées (soutien et appui aux forces...)
  • Piloter un projet
  • Coordonner l’activité d’une équipe ou diriger une structure

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme lors d’un incident
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Etre autonome
  • S’adapter à des technologies nouvelles
  • Respecter des processus logiques et méthodologiques
  • Analyser et synthétiser des informations techniques
  • Posséder des compétences relationnelles
  • Savoir gérer et diriger une équipe

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce au sein du service maintenance ou d’une société prestataire de services. L’activité nécessite une collaboration avec les différents services de l’entreprise, les clients (problèmes techniques), les fournisseurs et les sous-traitants. Certains travaux de maintenance entraînent des conditions particulières d’exercice : astreintes, mobilité géographique (interventions sur plusieurs sites)...

Lieux d'exercices

  • Entreprise industrielle.
  • Entreprise de maintenance spécialisée (prestataire de services).
  • Entreprise de services.
  • Autres.

Conditions de travail

  • Astreintes.
  • Déplacements.

Métiers proches (Voir aussi)

Le métier sur le marché de l'emploi

La fonction de cadre technique d’entretien, maintenance, travaux neufs est un métier qui peut être considéré comme transversal au niveau sectoriel. En effet, à l’instar des cadres technico-commerciaux et de maintenance en général, le métier de responsable du service maintenance industrielle est demandé par de très nombreux secteurs d’activité. On recherche ce profil dans le secteur des industries chimique et pharmaceutique, des services aux particuliers et aux entreprises, de la métallurgie et fabrication de produits métalliques, de la fabrication de machines et d’équipements, de l’industrie alimentaire pour citer quelques exemples. De plus, la catégorie "autres", représentant l’ensemble des secteurs non visibles sur le graphique, est classée en première position (plus d’un poste sur cinq).

Les emplois proposés dans les opportunités d’emploi gérées par le Forem sont majoritairement à durée indéterminée (plus d’un poste sur deux) et intérimaires (moins d’un poste sur trois). Le régime de travail est le temps plein de jour. L’analyse des postes nous apprend aussi que les employeurs souhaitent des candidats avec de l’expérience pour satisfaire les postes disponibles. Les durées d’expérience demandées peuvent varier d’un à quinze ans selon l’employeur mais c’est souvent cinq ans qui est demandé. Par ailleurs, des candidats ayant des connaissances en anglais et/ou en néerlandais et plus faiblement en allemand sont régulièrement recherchés par les employeurs.

Le nombre d’opportunités d’emploi gérées par le Forem pour ce métier est de 260 postes en 2016. Il est en baisse depuis 2012. Le lieu de travail renseigné dans les postes en 2016 est essentiellement situé dans les provinces de Liège et de Hainaut suivie par la province du Brabant wallon.

Le métier de responsable de maintenance industrielle est repris dans la liste des fonctions critiques et métiers en pénurie 2017 (sur base des données 2016). Selon les experts métiers et d’après une analyse basée sur différents critères, le métier semble très attractif sur le marché de l’emploi.

En ce qui concerne l’analyse de l’emploi (données des Enquêtes sur les forces de travail (DGSIE)), le nombre de travailleurs (obtenu par estimation) de la catégorie professionnelle des "managers, industries manufacturières, industries extractives, bâtiments", catégorie à laquelle le métier est associé, est de 13.262 personnes en 2015. Le nombre a plus que doublé entre 2011 et 2015.
 

Évolution de l'emploi (estimations)

Evolution du nombre d'emplois (travailleurs)

Attention. Les statistiques d’emploi présentées dans le graphique ci-dessous utilisent une liste de métiers différente et plus courte que le reste de ce site. La plupart du temps, le graphique correspond donc à un groupe de métiers plus étendu que le métier analysé. Dans les autres cas, le graphique fait référence à plusieurs groupes professionnels proches du métier analysé. De plus, ces chiffres sont des estimations et sont donc à interpréter avec prudence. Ces données correspondent au nombre de travailleurs résidents en Wallonie. Lorsque les effectifs sont trop peu nombreux ou montrent des variations peu plausibles, le graphique n’est pas affiché. Source : Direction générale Statistique et Information économique - Enquête sur les forces de travail. Statistiques 1999-2010
Evolution du nombre d'emplois (travailleurs)

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Evolution des offres

Evolution des offres

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2016)

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2016)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2016)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2016)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2016)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2016)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2016)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2016)
Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2016 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
FABI

Fédération royale Belge d'associations d'ingénieurs civils et d'ingénieurs agricoles
http://www.fabi.be/
UFIIB

Union francophone des ingénieurs industriels de Belgique
http://www.ufiib.be/