Métiers et professions

Responsable de culture ou d'élevage (61121)

Ajouter à ma sélection  |  Afficher en PDF

Pour accéder aux offres d'emploi et aux études et formations qui mènent à l'exercice d'un métier, précisez votre choix parmi les métiers suivants. Dans le groupe de métiers Responsable de culture ou d'élevage, on distingue :

Cliquer sur l'intitulé du métier pour sa description :
Responsable d'exploitation agricole, horticole, aquacole (6112101) Offres d'emploi Etudes / Formations

Responsable d'exploitation agricole, horticole, aquacole (6112101)

Assure la direction technique d’une ou plusieurs unités de production et/ou de service dans le domaine de l’aquaculture, de l’agriculture et de l’horticulture.

Activités du métier

Activités de base
  • Effectuer les choix et les objectifs de production
  • Organiser le travail
  • Encadrer une équipe
  • Assurer la gestion technique des productions (choix des sources d’approvisionnement, des outils et matériels, définition des méthodes de travail et suivi du processus de production)
  • Assurer la gestion générale financière, comptable et administrative d’une entreprise
  • Exploiter des informations économiques
  • Exploiter des informations techniques
  • Coordonner les travaux de conditionnement, de stockage et d’expédition
  • Faire respecter les règles de sécurité
Activités spécifiques
  • Gérer des stocks
  • Assurer la promotion de la production

Aptitudes à l'emploi

  • Respecter les horaires convenus
  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise
  • Présenter une image positive de l’entreprise
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Communiquer aisément
  • Adhérer aux objectifs de l’entreprise
  • Travailler méthodiquement et rigoureusement
  • Accepter les horaires flexibles et décalés
  • Travailler dans des conditions climatiques difficiles
  • Posséder une bonne condition physique
  • Analyser et résoudre les problèmes
  • Analyser et synthétiser des informations techniques
  • S’adapter à de nouveaux produits et à de nouvelles technologies
  • Savoir diriger et gérer une équipe

Conditions générales d'exercice de ce groupe de métiers

  • L’emploi/métier s’exerce le plus souvent dans un bureau, mais suppose des interventions fréquentes sur le terrain et quelques déplacements à l’extérieur de l’exploitation. L’activité demande un contact régulier avec les services techniques extérieurs à l’exploitation. Une présence accrue sur les lieux de production est nécessaire durant certaines périodes de pointe (naissances, récoltes...). L’utilisation des outils de gestion assistée par ordinateur est de plus en plus fréquente.

Lieux d'exercices

  • Exploitation de :
  • Moins de 5 hectares.
  • De 5 à 20 hectares.
  • De 20 à 100 hectares.
  • Plus de 100 hectares.
  • Elevage de :
  • Moins de 100 animaux.
  • De 100 à 500 animaux.
  • Plus de 500 animaux.

Conditions de travail

  • Logement sur place.

Le métier sur le marché de l'emploi

Les opportunités d’emploi gérées par le Forem pour le métier de responsable de culture ou d’élevage sont trop peu nombreuses ou les sources trop peu diversifiées pour réaliser une analyse de la demande des entreprises.

Le responsable d’exploitation agricole peut être demandé dans des exploitations agricoles mais aussi dans des pépinières ou des entreprises de formation en agriculture.

Selon des études réalisées par le Forem (Métiers d’avenir - Effets de la transition numérique sur le secteur de l’agriculture), le contenu du métier de responsable d’exploitation évolue. L’évolution technologique touchant tant les machines que les processus de production, la gestion des activités ou la vente des produits (automatisation, production à distance, réduction des interventions humaines, technologies de pointes, informatique et Internet), la complexité de la législation, la libéralisation des marchés, font de l’agriculteur avant tout un chef d’entreprise. Dans le cadre de la transition numérique, certains n’hésitent pas à nommer l’agriculteur de demain : un « ageekculteur » ou un « agrimanager ». Il deviendrait un véritable manager d’entreprise hyper connecté mais devrait également développer des compétences en logistique (gestion des stocks et des livraisons) tout comme en marketing et communication pour attirer et suivre le consommateur, notamment en regard de l’essor des circuits courts.

Equivalence du métier dans la nouvelle nomenclature dont se dote le Forem dans les applications récentes :
6112101 Responsable d’exploitation agricole, horticole, aquacole ; A141601-1 Agriculteur
 

Analyse des offres d'emploi reçues par le Forem pour ce groupe de métiers

Types de contrats de travail proposés par les employeurs (2021)

Principaux secteurs d'activités à l'origine des opportunités d'emploi (2021)

Répartition géographique des entreprises émettrices d'opportunités d'emploi (2021)

Types de régimes de travail proposés par les employeurs (2021)

Les secteurs d'activités les plus en demande de ce métier, c'est-à-dire par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2021 pour ce métier.

Liens

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'organismes officiels en lien avec le métier.

Nom Description Lien
futuragro.be

Association des cinq Hautes Ecoles en Fédération Wallonie-Bruxelles organisant des formations en agronomie afin de proposer une palette de métiers traditionnels ou novateurs
https://www.futuragro.be/
FWA

Fédération Wallonne de l'Agriculture
https://www.fwa.be/
SRFB

Société Royale Forestière de Belgique
https://www.srfb.be/