Secteurs d'activités

Fabrication de produits minéraux (céramiques, tuiles, briques, ciment, chaux, plâtre, béton, pierre et autres)

Afficher en PDF

Il existe différents types de traitements de produits minéraux au sein de ce secteur. On peut y distinguer : la fabrication de carreaux en céramique, la fabrication de tuiles, de briques et autres produits en terre cuite pour la construction, la fabrication de ciment, chaux et plâtre, la fabrication d'ouvrages en béton, en ciment ou en plâtre, la taille, le façonnage et le finissage de pierres ornementales et de construction, la fabrication de produits céramiques autres que pour la construction, la fabrication d'autres produits minéraux non métalliques.

Cependant, l'activité principale se situe surtout dans la fabrication d'ouvrages en béton, en ciment ou en plâtre. Le travail se fait en usine ou en atelier, en série ou à la pièce et est livré sous une forme définitive à l'utilisateur. Depuis quelques années, les conditions de travail et la qualité des produits se sont améliorées grâce à des normes, des procédures, et à l’automatisation de la production.

L'ensemble des activités du secteur est particulièrement énergivore. Pour cette raison, l'amélioration de l'efficience énergétique est un enjeu qui touche tous les acteurs du secteur.

   Nombre d'établissements en 2018  Nombre de postes de travail salarié en 2018  Nombre de travailleurs indépendants en 2018 (1)
Wallonie 329 6.544 1.884
Bruxelles-Capitale 18 154 1.395
Flandre 596 12.617 3.765
Belgique 943 19.315 7.178

Sources : ONSS - statistiques décentralisées 30 juin 2018 et INASTI 2018, calculs le Forem

 

(1) Les indépendants exerçant en Belgique et résidant à l’étranger sont comptabilisés uniquement au niveau du pays. La somme des indépendants pour les 3 régions peut donc être inférieure au nombre d’indépendants en Belgique.

 

Activités du secteur

Description du secteur

Le secteur de la fabrication de produits minéraux comprend différentes activités manufacturières relatives à un même matériau d'origine minérale. Il est composé de sept sous-secteurs (1) :

  • La fabrication de produits réfractaires qui comprend la fabrication de produits intermédiaires (mortiers, ciments, bétons, etc.) obtenus à partir de minerais non-métalliques extraits de mines ou de carrières, tels que le sable, le gravier, la pierre ou l'argile.
  • La fabrication de matériaux de construction en terre cuite (carreaux en céramique, briques, tuiles ou éléments de cheminées, etc.).
  • La fabrication d'autres produits en céramique ou en porcelaine qui comprend la fabrication d'articles à usage domestique ou ornemental (vaisselles, statuettes, etc.), la fabrication d'appareils sanitaires (éviers, baignoires, etc.), la fabrication d'isolateurs et de pièces isolantes en céramique, la fabrication d'autres produits (aimants ferrites ou cruchons, etc.).
  • La fabrication de ciment, de chaux et de plâtre.
  • La fabrication d'ouvrages en béton (tuiles, hourdis creux, panneaux, etc.), en ciment, en fibre-ciment (matériaux de construction en substances végétales agglomérées avec du ciment, du plâtre, fabrication d'ouvrages en cellulose-ciment, etc.) ou en plâtre (plaques, panneaux, etc.) ainsi que la fabrication de bétons prêts à l'emploi et de mortiers en poudre, etc.
  • La taille, le façonnage et finissage de pierres (pierres destinées à la construction de bâtiments, de routes, de couvertures de toitures ; pierres tombales et de monuments funéraires ; etc.).
  • La fabrication de produits abrasifs et de produits minéraux non métalliques (matières minérales isolantes ; mica ; tourbe ; articles en asphalte, la fabrication de fils, tissus, cordes en fibres d'amiante ou en matières minérales non métalliques similaires ; etc.).

Le secteur aujourd'hui

Le secteur de la fabrication de produits minéraux est principalement représenté par le sous-secteur de la fabrication de ciment, chaux et plâtre et par celui d'ouvrages en béton, en ciment ou en plâtre. Pour cette raison, l'analyse du secteur s'attachera à expliquer ceux-ci de manière plus large.

Dans la branche du béton, les produits ont comme destination finale la construction au sens large. La fabrication des produits fait partie intégrante de l'industrie manufacturière et est réalisée en usine ou en atelier, en série ou à la pièce. Ces produits sont livrés dans leur forme définitive à l'utilisateur.

Aujourd'hui, la technique de la préfabrication est de plus en plus courante. Cette direction prise par le secteur de la construction présente plusieurs avantages tels une plus grande précision, de meilleures conditions de travail pour les ouvriers, un meilleur contrôle de la qualité du béton, le remplacement des éléments non satisfaisants sans réparation/risque, des possibilités techniques plus importantes (éléments moins épais, portées plus grandes...), etc. Selon le choix de la fabrication (béton préfabriqué ou coulé sur place) les normes européennes changent. Dès lors, si on regarde les aspects techniques qui évoluent ainsi que la réglementation variable, on comprend mieux la nécessité d'un apprentissage ciblé pour les ingénieurs et les architectes ainsi que pour les ouvriers.

Actuellement, la fabrication dans ce secteur est principalement faite de manière automatique. Cela a permis une amélioration de la qualité des ciments. L'utilisation de machines permet un meilleur contrôle des températures, des pressions, des débits et des compositions chimiques.

L'ensemble du secteur qui reprend la branche de la céramique, la branche du béton ainsi que celle des produits minéraux non-métalliques est très énergivore. Pour cette raison, certaines pistes d'action sont suivies afin de diminuer les coûts tant financiers qu'environnementaux. L'amélioration de l'efficience énergétique est un enjeu qui touche, à différents niveaux, tous les secteurs.

Au niveau de la main-d’œuvre, ce secteur emploie du personnel dont la qualification va de « assez peu qualifiée » à « moyennement qualifiée ». De manière plus marquée au sein de l’industrie de production des minéraux, on note le besoin de compétences « transversales » (personnel de maintenance, conducteurs d’installations de production, etc.). Ainsi, ce segment de l’industrie connait une « intellectualisation » du travail de ses ouvriers et voit ses métiers moins qualifiés perdre de plus en plus leur importance en cédant progressivement la place aux métiers requérant une formation moyenne.  L’évolution et le maintien à niveau de la main-d’œuvre existante se fait par la formation professionnelle. 

 


(1) SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes et Energie, NACE-BEL 2008 Nomenclature des activités économiques avec notes explicatives


Positionnement économique du secteur

Production

En 2018, le secteur a produit au niveau national pour un montant de 4.526 millions d'euros. La valeur de la production enregistre une hausse de 10,6 % par rapport à 2012 et de 5,7 % entre 2017 et 2018.


Valeur de la production du secteur entre 2012 et 2018
Source : Prodcom - Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem

 

Commerce extérieur

Exportation

Pour l'année 2018, le secteur de la fabrication de produits minéraux a exporté une partie de sa production pour un montant de 1.794 millions d'euros. La Flandre représente 67 % de cette valeur contre 31 % pour la Wallonie. Le secteur représente 0,6 % du total des exportations belges pour l'année 2018 et se positionne au 18 ème rang des secteurs exportateurs belges. En Wallonie, le secteur se place en 15 ème position et représente 1,6 % des exportations wallonnes.

Comparativement à 2012, la valeur des exportations belge connaît une progression de 8,8 % (dont 3,2 % en Wallonie). Par rapport à 2017, la valeur des exportations est supérieure de 2,9 % en Belgique alors qu’au niveau Wallon, on observe une diminution de 1,6 %.



Valeur des exportations du secteur selon les régions entre 2012 et 2018
Source: BNB 2012-2018, calculs le Forem

Importation

Le secteur a importé pour 1.384 millions d'euros en 2018. La Flandre représente 80 % de ce total, la Wallonie 16 % et Bruxelles-Capitale 4 %.

Le secteur ne représente que moins d’un pourcent de l'ensemble des importations belges.


 

Chiffre d'affaires

En 2018, le chiffre d’affaires belge (1) du secteur s’est établi à près de 6.829 millions d’euros.



Evolution du chiffre d'affaires du secteur pour la Belgique et la Wallonie entre 2012 et 2018
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem

Investissements

En 2018, le montant des investissements au niveau de la Belgique avoisinait les 293 millions d'euros, soit le niveau le plus élevé observé au cours de ces dernières années.


Evolution des investissements du secteur entre 2012 et 2018
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem

(1) Pour le calcul du CA, les données de la Wallonie ne sont pas complètes pour l’ensemble des années (confidentialité des données).

Entreprises du secteur

Belgique

En 2018, le secteur de la fabrication de produits minéraux compte 943 établissements (1) qui représentent 0,3 % du nombre total des établissements belges.

Les établissements de ce secteur sont principalement situés en Flandre (63 %). Les sous-secteurs qui comptent le plus d'établissements sont ceux de la fabrication d'ouvrages en béton, en ciment ou en plâtre (385) et de la taille, façonnage et finissage de pierres (355).


Nombre d'établissements du secteur pour la Belgique et les régions en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem


Répartition des établissements entre les régions en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem  
 

Wallonie

En 2018, le secteur de la fabrication de produits minéraux compte 329 établissements en Wallonie.

La majorité de ces établissements est constituée de structures de petite taille, 63 % de celles-ci ne dépassent pas les neuf travailleurs occupés. Cette part est toutefois en-deçà de celle observée pour l’ensemble des secteurs qui avoisine les 80 %.


Nombre d'exploitations agricoles selon les provinces wallonnes pour l'année 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem

36 % des établissements sont situés en Hainaut. Le secteur est également bien représenté en province de Liège (29 %) et de Namur (16 %).

C'est au niveau du sous-secteur de la taille, façonnage et finissage de pierres (127) et de la fabrication d'ouvrages en béton (101) que l'on recense le plus grand nombre d'établissements wallons.


Répartition des établissements par province en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem


(1) Le terme " établissement" désigne, pour les statistiques ONSS, l'unité d'établissement c'est-à-dire un lieu d'activité, géographiquement identifiable par une adresse où s'exerce au moins une activité de l'entreprise. Il ne faut donc pas confondre avec la notion d'employeur (un employeur peut compter différentes unités d'établissements).

Emploi dans le secteur

Niveau d'emploi

Belgique

En 2018, le secteur de la fabrication de produits minéraux compte 19.315 postes de travail salarié (1) . Bien que leur volume soit en légère hausse par rapport à 2017 (+ 0,8 %), on constate néanmoins une baisse de 3,2 % rapport à 2012. Ces postes représentent moins de 1 % de l'emploi belge. C'est en Flandre qu'on retrouve le plus grand nombre de travailleurs (65 %).  La Wallonie et Bruxelles Capitale comptent respectivement pour 34 % et 1 % de l’emploi total du secteur.

Sept personnes du secteur sur dix travaillent sous le statut d'ouvrier.

C'est dans le sous-secteur de la fabrication d'ouvrages en béton, en plâtre ou en ciment que la majorité des postes de travail sont enregistrés (53 %).


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut pour les différentes régions et la Belgique en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem

Répartition des postes de travail salarié entre les régions en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem


Wallonie

En 2018, le nombre de postes de travail du secteur est de 6.544, ce qui représente moins de 1 % de l'emploi salarié wallon.

Entre 2017 et 2018, l’emploi salarié dans le secteur a connu une progression de 1,4 %. Entre 2012 et 2018, la hausse observée est de 4 %. Cette hausse étant principalement du fait du nombre de personnes occupées sous statut d’employé.


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut entre 2012 et 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2012-2018, calculs le Forem


Les hommes sont, de loin, les plus nombreux parmi les travailleurs du secteur et représentent 90 % de ceux-ci. Au niveau des employés, on relève néanmoins que 30 % sont des femmes.


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut et le genre en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem


Les emplois wallons du secteur de la fabrication des produits minéraux sont principalement présents dans les provinces de Hainaut (39 %) et de Liège (28 %). La province de Hainaut compte, par rapport à l'ensemble des secteurs, proportionnellement plus de postes de travail dans le secteur de la fabrication de produits minéraux (39 % pour le secteur contre 35 % pour l'ensemble des secteurs). C’est également le cas dans la province de Namur qui regroupe 16 % des postes du secteur contre 13 % pour l’ensemble des secteurs.


Répartition des postes de travail salarié entre les provinces en 2018
Source: ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2018, calculs le Forem

Les indépendants

En 2018, 7.178 travailleurs indépendants (2) sont actifs dans le secteur de la fabrication de produits minéraux. Parmi ceux-ci, 26 % exercent leur activité en Wallonie.

Près de neuf indépendants sur dix actifs dans le secteur travaillent au niveau du sous-secteur de la taille, façonnage et finissage de pierres.

L'évolution du nombre de travailleurs indépendants dans le secteur est positive d’année en année, tant sur l’ensemble de la Belgique qu’en Wallonie.  En 2018, ils sont 24 % de plus qu’en 2012 au niveau belge et 14 % en plus au niveau wallon. Entre 2017 et 2018, la hausse du travail indépendant dans le secteur a été plus soutenue sur l’ensemble du pays (+ 6,1 %) qu’en Wallonie (+ 2,2 %).


Evolution du nombre d'indépendants du secteur entre 2012 et 2018 pour les régions
Source : INASTI 2012 - 2018, calculs le Forem


(1) L’unité statistique « poste de travail » découle de la notion de « travailleur assujetti à la sécurité sociale ». La statistique des postes de travail occupés à la fin d’un trimestre consiste à dénombrer le nombre de travailleurs occupés par chaque employeur à la fin d’un trimestre. Les travailleurs qui, à la fin d’un trimestre, sont occupés par plus d’un employeur, sont comptabilisés plusieurs fois (ONSS).

(2) Un travailleur indépendant est toute personne physique qui exerce en Belgique une activité professionnelle en raison de laquelle elle n'est pas engagée dans les liens d'un contrat de louage de travail ou d'un statut (INASTI).

Commissions paritaires

Ci-dessous vous trouverez les principales commissions paritaires liées au secteur.

Numéro de la CP Intitulé de la CP
102 Commission paritaire de l'industrie des carrières
106 Commission paritaire des industries du ciment
113 Commission paritaire de l'industrie céramique
114 Commission paritaire de l'industrie des briques
116 Commission paritaire de l'industrie chimique
124 Commission paritaire de la construction
218 Commission paritaire nationale auxiliaire pour employés

 

Métiers du secteur

Les métiers les plus demandés par le secteur d'activités, c'est-à-dire classés par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2019 en provenance de ce secteur.

Codes NACE

Le secteur Fabrication de produits minéraux (céramiques, tuiles, briques, ciment, chaux, plâtre, béton, pierre et autres) est composé des codes Nace-Bel 2008 suivants :
  • 23.2 Fabrication de produits réfractaires
  • 23.3 Fabrication de matériaux de construction en terre cuite
  • 23.4 Fabrication d'autres produits en céramique et en porcelaine
  • 23.5 Fabrication de ciment, de chaux et de plâtre
  • 23.6 Fabrication d'ouvrages en béton, en ciment ou en plâtre
  • 23.7 Taille, façonnage et finissage de pierres
  • 23.9 Fabrication de produits abrasifs et de produits minéraux non métalliques n.c.a.

Associations sectorielles

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'associations sectorielles (fédérations patronales, associations paritaires, centres de compétences, clusters ou autres).
Nom Description Lien
Chauxflash

Site d'information sur les utilisations de la chaux en construction et en génie civil
https://www.chauxflash.be/
FBB

Fédération Belge de la Brique
https://www.brique.be/
FEBE

Fédération de l'industrie du béton
https://www.febe.be/fr
FEBEFAST

Groupement des fabricants d'éléments de structures en béton
http://www.febefast.be/
FEBELARCH

Groupement des fabricants d'éléments architectoniques préfabriqués en béton décoratif
http://www.febelarch.be/
FEBELCEM

Fédération de l'Industrie Cimentière Belge
https://www.febelcem.be/
FEBELCO

Groupement des fabricants de canalisation et accessoires en béton
https://www.febe.be/fr/groupements/febelco
FEBESTRAL

Groupements des producteurs de pavés en béton, de carreaux en béton et d'éléments linéaires
https://www.febe.be/fr/groupements/febestral
FEBREDAL

Groupement des fabricants de prédalles
https://www.febe.be/fr/groupements/febredal
FEREB

Association Belge des spécialistes dans la réparation, le renforcement et la protection de constructions en béton
https://www.fereb.be/index.php/fr/
PMC-BMP

Groupement des Producteurs Belges de Matériaux de Construction
68 Boulevard du Souverain
1170 Bruxelles
02/645.52.08
Imprimer