Secteurs d'activités

Industrie aéronautique et spatiale

Afficher en PDF

L'industrie aéronautique est divisée en deux parties. D'un côté, l'industrie aéronautique reprend les professionnels qui conçoivent, fabriquent ou participent à la fabrication d'aéronefs conçus pour le transport de marchandises ou de passagers. De l'autre, le transport aérien, avec des femmes et des hommes qui pilotent, réparent, guident ou assurent la sécurité des milliers d'avions qui passent chaque jour au-dessus de nos têtes.

De nombreuses et nouvelles perspectives s’ouvrent dans ce secteur à travers le développement des drones professionnels qui devrait s’accompagner d’une législation spécifique et contraignante pour garantir la sécurité.

L'industrie spatiale s'occupe de la construction de véhicules spatiaux, de leurs lanceurs, de satellites, de sondes planétaires et de stations orbitales. Là où l'industrie aéronautique vise une finalité commerciale et une production de masse, l'industrie spatiale produit des pièces généralement uniques. Ce modèle est aujourd’hui remis en cause grâce à des acteurs privés, apparus ces dernières années, qui ont la volonté de faire du spatial, une activité commerciale.

Dans un secteur global, mondialisé, où la concurrence est féroce, la Wallonie est devenue un acteur important dans le domaine aéronautique et spatial. Elle a su faire valoir son expérience et ses compétences de pointe.

   Nombre d'établissements en 2017  Nombre de postes de travail salarié en 2017  Nombre de travailleurs indépendants en 2017 (1)
Wallonie 15 3.790 5
Bruxelles-Capitale 1 596  
Flandre 14 1.133 4
Belgique 30 5.519 9

Sources : ONSS - statistiques décentralisées juin 2017 et INASTI 2017, calculs le Forem


(1) Les indépendants exerçant en Belgique et résidant à l’étranger sont comptabilisés uniquement au niveau du pays. La somme des indépendants pour les 3 régions peut donc être inférieure au nombre d’indépendants en Belgique.

Activités du secteur

Description du secteur

Le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale comprend la construction d'avions conçus pour le transport de marchandises ou de passagers, pour les forces militaires, pour le sport ou pour d'autres usages ; la construction d'hélicoptères ; de planeurs ; de dirigeables ; de véhicules spatiaux et de leurs véhicules lanceurs ; de satellites ; de sondes planétaires ; de stations orbitales et de navettes spatiales ; la fabrication et l'assemblage de parties et accessoires de véhicules aériens (fuselages, ailes, portes, moteurs, hélices, nacelles, sièges d'avion...), etc. (1)

Le secteur aujourd'hui

Le secteur aéronautique regroupe tous les acteurs qui imaginent, conçoivent et fabriquent les avions civils et militaires, les hélicoptères, ainsi que ceux qui effectuent leur maintenance au sol.  En pleine croissance, il est confronté à des défis importants : le renouvellement d’une flotte vieillissante, la concurrence des pays à moindres coûts pour les opérations de maintenance moyenne et lourde, les défis énergétiques et environnementaux, ainsi que les nouveaux matériaux et nouvelles technologies qui impactent à la fois les machines mais aussi les compétences des métiers.

Secteur industriel de pointe à très haute valeur ajoutée et promis à des développements très porteurs, l’aérospatial (l’aéronautique et le spatial) est aujourd’hui l’un des axes de développement de la Wallonie, de quelques-unes de ses plus grandes entreprises et de tout un tissu de PME technologiques, innovantes et proactives.

L’aéronautique est un secteur fort sensible à la conjoncture. A l’arrivée de la crise financière mondiale en 2008, le secteur aéronautique est touché. L’annulation de commandes a eu de graves conséquences chez certains « cellulistes » (2)  belges, d’autant qu’il n’existe en Belgique, qu’un grand client final : le consortium Airbus. En 2009, le trafic aérien mondial a été en recul de 2 % par rapport à 2008 et la majorité des compagnies aériennes ont enregistré des déficits. Depuis la mi-2010, les carnets de commande se remplissent à nouveau. Le prix croissant du kérosène oblige les compagnies à investir dans des appareils neufs plus performants.

Le secteur spatial comprend plus de 30 entreprises, pour un chiffre d’affaires de 250 millions € et plus de 1.500 emplois industriels directs. Source : CCI Mag 2018

Le secteur spatial regroupe la fabrication des systèmes (satellites, fusées, sondes...) destinés à être lancés dans l’espace. La Belgique possède des infrastructures : la station de liaison avec les satellites de l'ESA à Redu et le centre de télécommunication spatial à Lessive. Des industriels importants (3) sont actifs en Belgique et entretiennent des liens étroits avec le secteur.

Après le succès de « Proba 2 » (3) et dans un contexte où l'observation et l'analyse de la Terre depuis l’espace sont indispensables pour comprendre et peut être résoudre certains phénomènes environnementaux, les besoins en engins spatiaux et matériels de toute sorte ne feront que croître.

Belgospace, l’association belge de l’industrie spatiale, n’est pas peu fière de présenter de bons résultats et de bonnes perspectives pour les années à venir. Le rôle majeur de l’industrie belge dans les lanceurs de la fusée Ariane 5 et les petits satellites commerciaux a permis de survoler la crise. Le développement continu des moyens de télécommunication (télé satellites, Internet large bande, GSM), et leur importance au niveau mondial, rendent le travail de l’industrie spatiale belge et européenne crucial face à la concurrence étrangère. L’accord intervenu à l’ESA (3) concernant le successeur d’Ariane 5 permet de lever les incertitudes pesant sur l’avenir de ce projet essentiel pour la stratégie spatiale européenne à l’horizon 2020.

La course technologique qui se joue pour l’instant a pour conséquence de développer de nombreuses innovations avec les retombées suivantes (4)  :

- l’éco-conception et la prise en compte du cycle de vie du produit ;

- le développement des matériaux composites qui permettent d’alléger les appareils pour économiser du carburant ;

- la montée en puissance de l’électronique face à l’électromagnétique et l’hydraulique ;

- la création de pièces plus complexes grâce à des machines de superfinition ;

- l’optimalisation de la maintenance.

D’autres évolutions ont eu lieu dans le domaine de la performance (moteurs, aérodynamisme), de l’interface homme-machine et du confort.

Les fonctions de conception et de fabrication ont également été modifiées par l’évolution des logiciels de conception et de fabrication assistés par ordinateur, les essais en vol, la modélisation (aérodynamique et la structure) et la réglementation.

Les avions de demain intégreront encore plus de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux. Ils devront aussi répondre à des impératifs écologiques et économiques encore plus stricts. Dans le cadre du plan Marshall, le soutien des pouvoirs publics à la recherche et développement a permis de stimuler la dynamique des entreprises wallonnes en termes d’innovations. Skywin, le pôle de compétitivité qui regroupe les entreprises de l’aéronautique et du spatial, y contribue en facilitant les partenariats entre grandes sociétés, PME, universités et les centres de recherche. (5)

Le phénomène des drones (6) est en pleine expansion dans le monde entier et bien entendu la Wallonie n’y échappe pas. Plusieurs sociétés wallonnes sont déjà actives dans ce domaine et de nombreuses initiatives sont en cours de développement. Dans la cadre d'une utilisation professionnelle, le pôle de compétitivité Skywin apporte son soutien en offrant des solutions innovantes et de réelles perspectives de création d'activités. De nombreuses initiatives en Wallonie voient le jour (7) et les applications semblent infinies. Les jouets à la mode et les drones pour les médias ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Les drones pourraient prendre une partie des marchés existants liés aux satellites, aux avions et aux hélicoptères.

Quelques exemples d’utilisation : inspection d’installations industrielles, de réseaux et d’ouvrages d’art, relevés topographiques de mines et de carrières, surveillance de sites à risques et de champs agricoles, etc. Soucieux de réduire leurs coûts de surveillance, les grands industriels des réseaux et du bâtiment multiplient les expérimentations.

Dans les prochaines années, les drones civils en général et professionnels en particulier, devraient enfin prendre leur envol.


La première publication réalisée en 2013 « Métiers d’avenir », dans une vision à moyen terme et pour la Wallonie, balaie les différents facteurs d’évolution du secteur et leurs effets présumés sur l’évolution des métiers. Le lecteur intéressé peut consulter les tendances issues de ce travail prospectif via :  Métiers d'avenir pour la Wallonie - L'aéronautique .

Ensuite, en 2016, une analyse plus approfondie des grandes tendances de la transition numérique et de ses effets sur les activités, les métiers et les compétences du secteur a été réalisée : Métiers d'avenir 4.0 - La transition numérique – Aéronautique .

(1) SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes et Energie, NACE-BEL 2008 Nomenclature des activités économiques avec notes explicatives
(2) On appelle « celluliste », l'entreprise qui est en charge de fabriquer les éléments des carlingues des avions.
(3) Source : Organisation de l'aviation civile internationale (ICAO), Communiqué de presse, janvier 2010. www.icao.int
(4) La Libre Belgique 18 mai 2011
(5) Site Internet de Skywin : http://www.skywin.be
(6) Source : Cleansky : http://www.cleansky.eu/content/article/mission-objectives
(7) Source : http://www.logisticsinwallonia.be

Sources :
http://www.agoria.be
http://www.logisticsinwallonia.be
http://www.sectors.wallonia-export.be
http://www.skywin.be
http://www.wan.be

Positionnement économique du secteur

Production

En 2017, la production du secteur aéronautique et spatial belge s'élève à plus de 1.7 millions d'euros. L’évolution entre 2012 et 2017 s’élève 51,9 %.

Valeur de la production du secteur entre 2012 et 2017
Source : Prodcom - Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem


Commerce extérieur

Exportation

Pour l'année 2017, le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale représente 0,8 % des exportations belges avec une valeur de 2,3 millions d'euros.

Par rapport à l'année 2012, on observe une croissance de 77,4 % et de 19,7 % par rapport à 2016.


Valeur des exportations du secteur selon les régions entre 2012 et 2017
Source: BNB 2012-2017, calculs le Forem

Importation

En 2017, l'industrie aéronautique et spatiale a importé pour plus de 1.600 millions d'euros, ce qui représente 0,6 % du total des importations du pays.

Chiffre d'affaires

En 2017, le chiffre d'affaires du secteur en Belgique est supérieur à 1,8 millions. Le secteur représente un peu plus de 0,2 % du chiffre d’affaires dégagé par la Belgique, tous secteurs confondus.


Evolution du chiffre d'affaires du secteur pour la Belgique et la Wallonie entre 2012 et 2017
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem



(1) Les données 2000, 2001 et 2010 pour la Wallonie sont indisponibles.

Entreprises du secteur

Belgique

En 2017, le secteur aéronautique et spatial belge compte 30 entreprises (1) . La Wallonie comptabilise 15 unités.

Lorsque l'on compare proportionnellement cette répartition géographique des entreprises de l'industrie aéronautique et spatiale avec l'industrie totale, tous secteurs confondus, on remarque que pour la Wallonie, la part de ce secteur est plus importante que la part d'entreprises de l'industrie en général (50 % contre 30 %). En Flandre, elle est inférieure à la part des entreprises (46,7 % contre 57,4 %).


Nombre d'établissements du secteur pour la Belgique et les régions en 20167
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

Répartition des établissements entre les régions en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

Wallonie

En 2017, la Wallonie compte 15 entreprises qui occupent des travailleurs salariés. La taille des entreprises varie avec une prédominance des entreprises de moins de 10 personnes. En comparaison avec l'ensemble des entreprises belges, le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale compte plus d'entreprises de tailles moyennes (13,3 % des entreprises comptent entre 50 et 199 travailleurs) et de très grandes tailles (plus de 20 % des entreprises comptent plus de 200 travailleurs).

Répartition des établissements par taille en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


En 2017, la répartition provinciale des entreprises du secteur aéronautique et spatial en comparaison avec l'ensemble des secteurs indique que les provinces de Liège et du Brabant wallon ont une part plus importante pour ce secteur. A l'inverse, les provinces de Hainaut, de Luxembourg, de Namur se démarquent par une part moins importante.

Répartition des établissements entre les provinces en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


(1) Le terme " établissement" désigne, pour les statistiques ONSS, l'unité d'établissement c'est-à-dire un lieu d'activité, géographiquement identifiable par une adresse où s'exerce au moins une activité de l'entreprise. Il ne faut donc pas confondre avec la notion d'employeur (un employeur peut compter différentes unités d'établissement).

Emploi dans le secteur

Niveau d'emploi

Belgique

En 2017, le secteur aéronautique et spatial comptabilise en Belgique 5.519 postes de travail salarié (1) , soit une augmentation de 10,9 % par rapport à 2012. Ce secteur pourvoit à 0,14 % du total de l'emploi salarié belge. Près de 7 postes sur 10 sont situés en Wallonie.

Pour la Belgique et pour chacune des régions, le nombre d'ouvriers est supérieur au nombre d'employés, sauf pour Bruxelles-Capitale où la situation est inversée.


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut pour les différentes régions et la Belgique en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

Répartition des postes de travail salarié entre les régions en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


Wallonie

En 5 ans, on observe une amélioration de l’emploi dans le secteur aéronautique et spatial soit une progression de l’emploi de 14,2 %.

Cela étant, à un an d’écart, semble se tasser (-0,3 %).


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut entre 2012 et 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2012-2017, calculs le Forem

Au sein du secteur de l'industrie aéronautique et spatiale en Wallonie, près de neuf personnes sur dix sont des hommes (tous secteurs confondus, cette proportion est de 51 % d'hommes). Ce chiffre s'accentue encore plus lorsqu'on regarde le statut d'ouvrier avec 6 % de femmes. Chez les employés, les femmes sont représentées à hauteur de 18 %.


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut et le genre en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

L'emploi wallon engendré par le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale est principalement présent dans la province de Hainaut (50,7 %) et la province de Liège (47,4 %). Tous secteurs confondus, ces deux provinces comptabilisent également le plus de postes de travail salarié.


Répartition des postes de travail salarié entre les provinces en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem



(1) L’unité statistique « poste de travail » découle de la notion de « travailleur assujetti à la sécurité sociale ». La statistique des postes de travail occupés à la fin d’un trimestre consiste à dénombrer le nombre de travailleurs occupés par chaque employeur à la fin d’un trimestre. Les travailleurs qui, à la fin d’un trimestre, sont occupés par plus d’un employeur, sont comptabilisés plusieurs fois (ONSS).
(2) Les données ICN sont ventilées par code Nace-bel 2 chiffres. Pour le secteur de l'aéronautique, nous nous référons aux données pour le code Nace-bel 2003 "35" c'est-à-dire la fabrication de matériel de transport y compris l'aéronautique et le spatial.
(3) Un travailleur indépendant est toute personne physique qui exerce en Belgique une activité professionnelle en raison de laquelle elle n'est pas engagée dans les liens d'un contrat de louage de travail ou d'un statut (INASTI).


Commissions paritaires

Ci-dessous vous trouverez les principales commissions paritaires liées au secteur.

Numéro de la CP Intitulé de la CP
111 Commission paritaire des constructions métallique, mécanique et électrique.
209 Commission paritaire pour employés des fabrications métalliques.

 

Métiers du secteur

Les métiers les plus demandés par le secteur d'activités, c'est-à-dire classés par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2017 en provenance de ce secteur.

Codes NACE

Le secteur Industrie aéronautique et spatiale est composé des codes Nace-Bel 2008 suivants :
  • 30.3 Construction aéronautique et spatiale

Associations sectorielles

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'associations sectorielles (fédérations patronales, associations paritaires, centres de compétences, clusters ou autres).
Nom Description Lien
AEROCONTACT

Portail de l'actualité et de l'emploi aéronautique
https://www.aerocontact.com/
AGORIA

Fédération Belge multisectorielle de l'industrie technologique
https://www.agoria.be/
BELGOSPACE

Association Belge de l'industrie spatiale
https://www.agoria.be/WWW.wsc/rep/prg/ApplContent?ENewsID=117129&sessionlid=2
CENAERO

Centre d'Excellence en Recherche aéronautique
http://www.cenaero.be/
ESA

Agence spatiale européenne
http://www.esa.int/esaCP/Belgium_fr.html
EWA

Entreprises Wallonnes de l'Aéronautique
http://www.ewa.be
IFPM

Institut de Formation Postscolaire de l'industrie des fabrications Métalliques (Fonds de formation de l'industrie technologique)
https://www.technios.be/fr/fr.html?IDC=119858
SKYWIN

Pôle de compétitivité aérospatial Skywin Wallonie
http://www.skywin.be
TECHNIFUTUR

Centre de compétence dans le domaine des Technologies de l'Information et de la Communication (Liège)
http://www.technifutur.be/
TECHNOCAMPUS

Technocampus
http://www.technocampus.be
WAN

Wallonie Aerotraining Network - Centre de compétence dans le domaine de l'aéronautique
https://sites.google.com/site/wallonieaerotrainingnetwork/
Imprimer