Secteurs d'activités

Services aux particuliers et aux entreprises

Afficher en PDF

Les services aux particuliers et aux entreprises (2) englobent une série d'activités de nature très variée. Ils comprennent à la fois les activités immobilières, la location de machines, de matériel et d'autres biens mobiliers, la recherche et le développement scientifique, ainsi que les services personnels tels que la coiffure et les soins de beauté, les services funéraires, la blanchisserie… D’autres services spécialisés en font également partie (conseil, architecture, publicité, etc.), de même que ceux fournis principalement aux entreprises, dont notamment la sélection et la fourniture de personnel, ainsi que toute la composante liée au travail intérimaire.

Assurer un service, au sens où le monde des activités économiques l'entend, c'est fournir une prestation par essence intangible - c'est-à-dire sans délivrer un bien matériel -, qu'elle soit de nature intellectuelle ou manuelle. Une distinction est parfois faite entre services « intensifs en connaissances » et services plus opérationnels. Les services sont prodigués aux particuliers, c'est-à-dire à titre privé, ou encore dans le cadre du fonctionnement des entreprises.

L'hétérogénéité des activités du secteur ne traduit que la grande multiplicité des services qui peuvent être prestés, qu'ils donnent lieu à une rétribution (services marchands) ou non. Le service lui-même est hétérogène, dans la mesure où il peut être délivré par différentes personnes. Cette caractéristique induit une maîtrise difficile de la qualité fournie par les salariés d'une part, et un attachement du client à la personne qui lui « rend service » d'autre part. Enfin, le service se distingue par une production - impossible à stocker et parfois vendue au préalable - et une consommation de celle-ci, souvent simultanées.

Le secteur des services aux particuliers et aux entreprises (2) est l’un des plus gros employeurs de Belgique, et se caractérise par une multiplicité d’entreprises (3) de petite taille (moins de 10 personnes). D’une part, compte tenu des postes de travail intérimaire et des emplois titres-services qui en font partie, ce secteur représente 16,0 % de l'ensemble des postes de travail salarié occupés sur le territoire belge. Entre 2012 et 2017, le volume de travail salarié dans le secteur des services aux particuliers et aux entreprises a fort progressé : en moyenne de + 3,4 %, contre + 0,7 % pour l’ensemble de l’économie.

D’autre part, ce secteur se distingue parce qu’il concentre plus de 26 % des indépendants du pays. Leur nombre affiche une croissance moyenne plus soutenue (+ 2,7 % entre 2012 et 2017) qu’en considérant l’ensemble de l’économie (+ 1,9 %).

   Nombre d'établissements en 2017  Nombre de postes de travail salarié en 2017  Nombre de travailleurs indépendants en 2017 (1)
Wallonie 14.250 136.751 83.421
Bruxelles-Capitale 8.720 112.340 31.286
Flandre 30.098 386.315 170.118
Belgique 53.068 635.406 287.605

Sources : ONSS - statistiques décentralisées juin 2017 et INASTI 2017, calculs le Forem


(1) Les indépendants exerçant en Belgique et résidant à l’étranger sont comptabilisés uniquement au niveau du pays. La somme des indépendants pour les 3 régions peut donc être inférieure au nombre d’indépendants en Belgique.
(2) Tel que présenté en ces pages, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises correspond à une sélection d'activités figurant dans la nomenclature des activités économiques NACE-BEL 2008. Ces catégories sont issues d'une part du secteur tertiaire (immobilier, activités spécialisées, scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien aux activités des entreprises), et d'autre part, du secteur quaternaire (essentiellement des services aux personnes). Les données présentées ici ne doivent être abordées qu'en gardant à l'esprit les périmètres sectoriels qu'elles sous-entendent (voir onglet « Codes NACE »).
(3) Le terme « entreprise » désigne, pour les statistiques ONSS, l'unité d'établissement c'est-à-dire un lieu d'activité, géographiquement identifiable par une adresse où s'exerce au moins une activité de l'entreprise. Il ne faut donc pas confondre avec la notion d'employeur (un employeur peut compter différentes unités d'établissement).

Activités du secteur

Description du secteur

Le secteur des services aux particuliers et aux entreprises est composé d'activités très variées rassemblées en cinq domaines (1) .

Le premier, les activités immobilières , est composé de trois sous-secteurs :

  • Activités des marchands de biens immobiliers. Ce sous-secteur comprend l'achat et la vente de biens immobiliers propres (immeubles résidentiels, maisons, salles d'exposition, galeries et centres commerciaux, terrains, terres, etc.) ainsi que les transactions sur biens propres (fonds de commerce, droit à bail, etc.).
  • Location et exploitation de biens immobiliers propres ou loués (biens immobiliers résidentiels, logements sociaux, bureaux, halls d'exposition, garages, terrains, etc.).
  • Activités immobilières pour compte de tiers. Ce sous-secteur comprend les activités des agences immobilières et l'administration de biens immobiliers pour compte de tiers.

Le second, les activités spécialisées, scientifiques et techniques , comprend divers sous-secteurs :
  • Activités juridiques (avocats, notaires, huissiers de justice, conseillers juridiques) et comptables (experts-comptables, conseils fiscaux, comptables, comptables-fiscalistes, réviseurs d'entreprises).
  • Activités des sièges sociaux et conseil de gestion. Cette division comprend le conseil et l'assistance à des entreprises et autres organisations sur des questions de gestion telles que la planification stratégique et organisationnelle, la planification et la budgétisation financières, les politiques de marketing, les pratiques et la planification en matière de ressources humaines, la planification du contrôle, etc. Elle comprend également la supervision et la gestion d'autres unités de la même société. Quant au conseil de gestion, il englobe notamment le conseil en relations publiques et communications.
  • Activités d'architecture et d'ingénierie, activités de contrôle et analyses techniques. Cette division comprend les prestations d'architecture (de construction, d'intérieur, d'urbanisme, de paysage et de jardin), d'ingénierie et de conseils techniques (en ce compris les activités des géomètres), ainsi que les activités de contrôle et analyses techniques (notamment par des analyses physiques et chimiques).
  • Activités de recherche-développement scientifique, qui couvrent la recherche fondamentale, la recherche appliquée et le développement expérimental. Elles portent sur les sciences physiques et naturelles (biotechnologie et ingénierie en sciences médicales, agronomie, etc.) et sur les sciences sociales et humaines.
  • Activités des agences de publicité et de régies publicitaires de médias, ainsi que les activités d'études de marché et sondages d'opinion.
  • Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques. A titre d'exemples, citons les activités spécialisées de design, les activités photographiques, les activités de traduction et interprétation, les activités des agents d'artistes ou de sportifs, etc.

Le troisième, les activités de services administratifs et de soutien , est composé de différents sous-secteurs :
  • Activités de location et location-bail, en contrepartie de paiements périodiques. Ces activités portent sur des biens mobiliers tels que les véhicules, des biens personnels et domestiques, sur d'autres machines et équipements (agricoles, de construction, matériel de bureau et informatique, matériel de transport, etc.) ainsi que sur l'utilisation de produits liés à la propriété intellectuelle (hormis les œuvres soumises au droit d'auteur).
  • Activités liées à l'emploi. Ce sous-secteur comprend les activités des agences de placement de main-d'œuvre (consistant à lister les postes vacants et orienter ou placer les candidats à l'emploi), les activités des agences de travail temporaire (qui fournissent des travailleurs pour des périodes limitées en vue de remplacer temporairement ou compléter la main-d'œuvre du client) ainsi qu'à fournir d'autres ressources humaines.
  • Activités d'enquêtes et de sécurité. Ce sous-secteur contient les services d'enquêtes et de détectives, les services de garde et de patrouille, les services de ramassage et de livraison d'argent ou d'objets de valeur, l'exploitation de systèmes électroniques de sécurité et d'alarme, etc.
  • Services relatifs aux bâtiments, aménagement paysager. Cette division comprend les activités de nettoyage intérieur et extérieur de bâtiments de tous types, le nettoyage de machines industrielles, le nettoyage de trains, autobus, avions, etc.; les activités de désinfection et de destruction des parasites, le nettoyage de bouteilles, le balayage des chaussées, le déblaiement de la neige et de la glace ainsi que les services d'aménagement et d'entretien paysager et la prestation de ces services en combinaison avec la conception de plans paysagers et/ou la construction d'allées piétonnières, de murs de soutènement, de terrasses, de clôtures, d'étangs et de structures similaires.
  • Services administratifs de bureau et autres activités de soutien aux entreprises. Ce sous-secteur comprend la prestation d'un ensemble de services administratifs de bureau pour le compte de tiers (planification financière, facturation et tenue de livres, activités liées au personnel, distribution physique et logistique), les activités des centres d'appels, l'organisation de salons professionnels et de congrès, les activités des agences de recouvrement de factures, de sociétés de récolte d'informations financières, les activités de conditionnement, etc.

Le quatrième, les autres services personnels , comprend :
  • La blanchisserie-teinturerie, industrielle et pour particuliers (blanchisseries, teintureries, salons-lavoirs, magasins dépôts pour le nettoyage des vêtements, etc.).
  • La coiffure et les soins de beauté.
  • Les services funéraires (services prestés par les entreprises de pompes funèbres, inhumation et incinération, gestion de cimetières et crématoriums).
  • L'entretien corporel (thalassothérapies, bains turcs, saunas, solariums, établissements thermaux, instituts d'amaigrissement, etc.)
  • Les autres services personnels comprenant les services de rencontre, services de tatouage et de piercing; toilettage, dressage et hébergement pour animaux de compagnie; les graphologues; les astrologues, les services de recherche généalogique; etc.

Le cinquième comprend deux grands sous-secteurs :
  • Les activités des ménages en tant qu'employeurs c'est-à-dire les activités des ménages employant du personnel domestique (bonnes, cuisiniers, serveurs, valets de chambre, maîtres d'hôtel, jardiniers, portiers, gardiennes d'enfants à domicile, etc.).
  • Les activités indifférenciées des ménages en tant que producteurs de biens et services pour usage propre (biens de subsistance issus de la cueillette, l'élevage, etc. ; services tels que la cuisine et l'enseignement produits par le ménage pour assurer sa propre subsistance).

     

 

Le secteur aujourd'hui

Le secteur des services aux particuliers et aux entreprises, tel qu’il est présenté ici, correspond à une sélection d'activités figurant dans la nomenclature des activités économiques NACE-BEL 2008 (voir ci-dessus). Ces activités relèvent d'une part du secteur tertiaire (immobilier, activités spécialisées, scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien aux activités des entreprises), et d'autre part, du secteur quaternaire (essentiellement des services aux personnes). Les données présentées ci-après ne doivent être abordées qu'en gardant à l'esprit les périmètres sectoriels qu'elles sous-entendent.

Une des caractéristiques du secteur est donc sa grande hétérogénéité. Il recouvre en effet une multitude d’activités différentes, allant de l'immobilier à la sélection de personnel, du contrôle technique automobile aux études de marché, en passant par la recherche scientifique, les soins esthétiques et la blanchisserie, etc.

Les activités de services sont en plein essor parmi l’ensemble de l’activité économique. Après la tertiarisation qu’elle a connue, soit l’externalisation par les entreprises d’activités autrefois effectuées en interne mais ne faisant pas partie de leur cœur de métier, l’économie évolue sous l’effet de tendances parfois contradictoires. Ainsi, le recours à la sous-traitance en cascade côtoie une certaine forme de ré-internalisation d’activités antérieurement externalisées. À tous niveaux, l’économie voit s’interpénétrer les secteurs de l’industrie et des services. Les prestataires de services adoptent des méthodes de production industrielles (automatisation, prestations normées des salariés...), voire tentent de rendre palpable le service en le matérialisant par une offre de produits tangibles adossés aux activités. Les industries quant à elles font évoluer leurs « business models » sous l’ère de la 4 ème révolution industrielle. Les échanges de biens et services s’opèrent à un niveau mondial, la numérisation redessine nombre de processus, même si, en matière de services, certaines prestations restent par nature non dématérialisables et ancrées localement (ex : services personnels). Malgré cela, les interactions entre clients et prestataires sont désormais numériques de prime abord, et peuvent conditionner la réalisation de la prestation. La puissance des technologies numériques, la mobilité des personnes et des informations trouvent écho dans l’organisation du travail, elle-même en importante mutation. La consommation évolue elle aussi : l'ère de la possession d'un bien cède la place à celle de son usage (« pay per use »).

Avec les plateformes collaboratives, les prestations de services sont illimitées et très accessibles. Les internautes réinventent le travail dans les services, et la frontière avec l’économie informelle n’est pas très éloignée. Au demeurant, l’emploi formel dans les services reste en croissance. En Belgique, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises (2) constitue le premier employeur de Belgique, dans la mesure où il fournit une large part (16,0 %) de l'ensemble des postes de travail salarié. En Wallonie, le secteur occupe également la tête du classement en termes de postes salariés, avec les secteurs de la santé et de l’éducation et la formation. Ces trois secteurs, conjointement avec celui de l'administration publique, concentrent près de la moitié des postes occupés en Wallonie (3) .

Le poids prépondérant du secteur des services aux particuliers et aux entreprises est dû, dans un contexte de tertiarisation qui se poursuit (4) , au travail intérimaire pour une large part (on y compte les prestations intérimaires proprement dites, ainsi que l’activité des agences). Les activités de nettoyage pèsent aussi pour beaucoup dans le secteur, en lien avec le succès du système des titres-services. En 2017, en Belgique, le travail intérimaire d’une part (quel que soit le type), et les activités de nettoyage d’autre part, représentent respectivement 27,1 % et 23,8 % des postes de travail salarié du secteur (3) .

Les entreprises (5) actives dans le secteur des services, ou plus précisément leurs sites d'activités géographiquement distincts, sont très nombreux en Belgique (18,2 % des sites d'entreprises) ; et il s'agit, pour une très large majorité, d'entreprises employant moins de 10 personnes. Si le profil TPE/PME caractérise la majeure partie (79,3 %) du tissu économique wallon, la proportion atteint 85,7 % des entreprises du secteur des services aux particuliers et aux entreprises (3) .

Son ampleur en termes d’emploi ne se limite pas au salariat, puisque ce secteur concentre à l'échelle du pays 26 % des indépendants de l'ensemble des activités économiques (6) . Cette caractéristique est à mettre en parallèle avec le grand nombre de professions libérales que compte le secteur (avocats, notaires, huissiers de justice, architectes, géomètres, experts-comptables, réviseurs d'entreprises...)

Les activités de services doivent évoluer avec la numérisation en marche de l’économie, qui exerce ses effets sur l’emploi, la nature des métiers et les compétences des travailleurs. En matière de services rendus, vu les exigences toujours plus élevées des clients (particuliers et entreprises) et les processus disruptifs rapides agissant sur les chaines de valeur, la question est de savoir de quelle manière l’Homme reste une plus-value pour la satisfaction des besoins de ces mêmes clients. La réponse par l’innovation est cruciale pour une grande partie des acteurs du marché, et cette innovation peut se manifester à différents niveaux (vitesse de réaction, respect de l’engagement vis-à-vis du client, modalités de délivrance…) pour que les entreprises de services restent compétitives.

Des analyses approfondies des grandes tendances de la transition numérique et de ses effets sur les activités, les métiers et les compétences de divers sous-secteurs des services sont disponibles ici :

- Métiers d'avenir 4.0 - La transition numérique - Call-centers
- Métiers d'avenir 4.0 - La transition numérique - Immobilier
- Métiers d'avenir 4.0 - La transition numérique – Nettoyage
- Métiers d'avenir 4.0 - La transition numérique – Sécurité privée

(1) SPF Économie, P.M.E., Classes Moyennes et Énergie, NACE-BEL 2008 Nomenclature des activités économiques avec notes explicatives.

(2) Tel que présenté en ces pages, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises correspond à une sélection d'activités figurant dans la nomenclature des activités économiques NACE-BEL 2008. Ces catégories sont issues d'une part du secteur tertiaire (immobilier, activités spécialisées, scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien aux activités des entreprises), et d'autre part, du secteur quaternaire (essentiellement des services aux personnes). Les données présentées ici ne doivent être abordées qu'en gardant à l'esprit les périmètres sectoriels qu'elles sous-entendent (voir onglet « Codes NACE »).

(3) Source : ONSS, statistiques décentralisées juin 2017, calculs Le Forem.

(4) À ce sujet, voir les travaux français de prospective des métiers et qualifications, qui projettent à l’horizon 2022 la poursuite de la tertiarisation des emplois, suivant une tendance à l’œuvre depuis plus de 25 ans. « Les métiers en 2022 – Résultats et enseignements », France Stratégie et la Dares, juillet 2014.

(5) Le terme « entreprise » désigne, pour les statistiques ONSS, l'unité d'établissement c'est-à-dire un lieu d'activité, géographiquement identifiable par une adresse où s'exerce au moins une activité de l'entreprise. Il ne faut donc pas confondre avec la notion d'employeur (un employeur peut compter différentes unités d'établissement).

(6) INASTI, 2017, calculs Le Forem.

Positionnement économique du secteur

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires généré en Belgique par le secteur des services aux particuliers et aux entreprises évolue à la hausse chaque année. Entre 2012 et 2017, la croissance annuelle de cet indicateur économique avoisine les 6 % à l’échelle du pays. En 2017, le secteur se situait ainsi, de ce point de vue, en troisième position parmi l’ensemble des secteurs d’activité.

Evolution du chiffre d'affaires du secteur pour la Belgique et la Wallonie entre 2012 et 2017
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem

Investissements

Après un creux relatif en 2013 et 2014, les montants investis dans le secteur des services aux particuliers et aux entreprises sont orientés à la hausse. Le secteur se maintient en tête des investissements réalisés par les entreprises en Belgique, assez loin devant les autres secteurs. En effet, 22,5 % des investissements opérés pour l’ensemble de l’activité économique concernent les services fournis aux particuliers et aux entreprises.


Evolution des investissements du secteur pour la Belgique et la Wallonie entre 2012 et 2017
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium, calculs le Forem



Entreprises du secteur

Belgique

En juin 2017, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises, selon la description adoptée en début d'analyse, comptait plus de 53.000 établissements (1) en Belgique, ce qui en fait le plus grand secteur (18 %) en termes de sites de travail. La Flandre rassemble sur son territoire 56,7 % des établissements actifs dans ce secteur, tandis que 26,9 % sont situés en Wallonie (14.250 sites). Le secteur est légèrement surreprésenté à Bruxelles-Capitale puisque cette région regroupe 16,4 % des établissements du secteur, contre 12,6 % des établissements tous secteurs confondus. (2)

Nombre d'établissements du secteur pour la Belgique et les régions en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


Répartition des établissements entre les régions en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

Wallonie

En 2017, avec 85,7 % des établissements wallons comptant moins de 10 travailleurs, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises conserve un profil PME/TPE plus marqué que l'ensemble du tissu économique wallon, qui en compte 79,3 % de cette taille. (2)


Répartition des établissements par taille en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


Ce sont les provinces de Liège (31,8 %) et de Hainaut (30,2 %), qui comptent le plus d’établissements du secteur des services aux particuliers et aux entreprises. Malgré une plus faible proportion dans la province du Brabant wallon (17,6 % des établissements actifs dans ce secteur), le secteur y est surreprésenté, comparativement à l’ensemble des secteurs (12,7 % des établissements y sont implantés, tous secteurs confondus). (2)

Répartition des établissements entre les provinces en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

(1) Le terme "établissement" désigne, pour les statistiques ONSS, l'unité d'établissement c'est-à-dire un lieu d'activité, géographiquement identifiable par une adresse où s'exerce au moins une activité de l'entreprise. Il ne faut donc pas confondre avec la notion d'employeur (un employeur peut compter différentes unités d'établissement).
(2) Source : ONSS, statistiques décentralisées juin 2017, calculs Le Forem.

 

Emploi dans le secteur

Niveau d'emploi

Belgique

Le secteur des services aux particuliers et aux entreprises, tel que défini dans cette analyse, reste le premier employeur du pays. Ceci s’explique par ses deux composantes principales, que sont l’emploi intérimaire et l’emploi dans le secteur du nettoyage. Avec ses 635.406 postes de travail salarié (1) , le secteur représente 16,0 % de l'emploi salarié belge. Cette branche de l’activité économique connaît une belle progression depuis quelques années, supérieure à l’activité économique dans son ensemble.

Globalement, les activités en intérim, la sous-traitance, ainsi que les activités de nettoyage, se sont fortement développées au cours des dernières années. En 2017, les activités de nettoyage concernent 23,8 % des postes de travail salarié du secteur des services aux particuliers et aux entreprises, soit plus de 151.000 postes. L’activité des agences de travail temporaire (incluant à la fois le personnel fixe des agences d'intérim et les travailleurs intérimaires proprement dits) concentre quant à elle 27,1 % des postes salariés du secteur, ce qui représente près de 172.500 postes de travail. Selon Federgon, la fédération des partenaires de l’emploi, l’activité du secteur du travail intérimaire a connu un nouveau record en 2017 en Belgique, à plusieurs niveaux : en nombres d’intérimaires, d’étudiants intérimaires, en nombre d’équivalents temps plein, en nombre d’heures prestées. Ces dernières sont en hausse de 6,2 % en Belgique (par rapport à l’année 2016) (2) .

La Wallonie est légèrement sous-représentée en termes de répartition des postes de travail du secteur des services aux particuliers et aux entreprises. En effet, 21,5 % des postes salariés du secteur sont occupés en Wallonie, contre 26,5 % compte tenu de l’ensemble de l’activité économique. (3)


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut pour les différentes régions et la Belgique en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


Répartition des postes de travail salarié entre les régions en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem


Wallonie

Grâce à une croissance soutenue de l’emploi en Wallonie, le secteur y arrive en tête en termes de postes salariés, au coude-à-coude avec les secteurs de la santé et de l’éducation et la formation. Ces 3 secteurs, conjointement avec celui de l'administration publique, concentrent près de la moitié des postes de travail occupés en Wallonie.

La proportion des postes salariés sous statut d’employé est moindre dans les services (40,4 % à fin juin 2017) que dans l’ensemble de l’activité économique (48,3 %). Le statut d’ouvrier dans les services progresse légèrement ces dernières années, et c’est le cas également en Flandre. Bruxelles-Capitale est la seule région où les postes d’employés dans les services restent majoritaires (57,5 %). (3)

Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut entre 2012 et 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2012-2017, calculs le Forem

Les postes salariés du secteur des services aux particuliers et aux entreprises sont majoritairement occupés par des femmes. En Wallonie, elles occupent 63 % des postes du secteur en 2017, contre une parité presque parfaite tous secteurs confondus (3) . Cependant, les proportions sont variables selon le sous-secteur d’activité. Le top des postes occupés par des femmes relèvent du nettoyage, des activités juridiques, du placement de main-d’œuvre ou encore des services aux personnes (tous comptent au moins 3/4 des postes occupés par des femmes). À l’inverse, les hommes sont davantage présents dans les services d’aménagement paysager, diverses activités de soutien aux bâtiments, la sécurité privée, la location de biens mobiliers, l’architecture, l’ingénierie… Le croisement supplémentaire avec le statut des postes de travail révèle une prédominance de femmes ouvrières dans le nettoyage et d’hommes ouvriers en travail intérimaire.

À lui seul, le secteur des services illustre la segmentation horizontale qui existe sur le marché du travail, c’est-à-dire la répartition inégale de l’emploi des hommes et des femmes par secteur d’activité économique, en lien avec divers stéréotypes sexués attribuant plus volontiers certaines compétences à l’un ou l’autre sexe. Ces stéréotypes très prégnants sur le marché du travail ont également la vie dure dans la sphère privée, créant un effet indirect sur la sphère professionnelle (régimes de temps partiel – davantage présents dans certains secteurs, avancement des carrières…).


Nombre de postes de travail salarié du secteur selon le statut et le genre en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

C'est dans les provinces de Liège (32,9 %) et de Hainaut (32,2 %) que l'on retrouve le plus de postes de travail salarié dans le secteur des services aux particuliers et aux entreprises. Ce secteur est surreprésenté en Brabant wallon, où 16,0 % des postes wallons sont occupés (comparativement aux 12,3 % tous secteurs pris en compte) ainsi que dans la province de Liège (32,9 % contre 31,3 %). (3)

Répartition des postes de travail salarié entre les provinces en 2017
Source: ONSS, statistiques décentralisées, juin 2017, calculs le Forem

Les indépendants

En 2017, le secteur des services aux particuliers et aux entreprises compte 287.605 travailleurs indépendants (4) en Belgique, en qualité d’indépendant ou d’aidant, à titre principal ou complémentaire, ou encore actif après la pension. Ce secteur concentre ainsi plus de 26 % des indépendants du pays.

La Wallonie dénombre quant à elle 83.421 indépendants actifs en 2017 dans ce secteur, qui devance largement les autres secteurs d’activité économique en termes d’emploi indépendant. Près de 49.000 personnes exercent en activité principale en Wallonie.

Le secteur a connu une croissance importante sur la période 2012 à 2017, avec + 2,7 % en moyenne en Belgique et + 3,1 % au niveau wallon. Comparativement, la croissance de l’emploi indépendant toutes activités économiques confondues, est limitée à + 1,9 % et + 1,8 % respectivement.

En Wallonie, comme en Flandre d’ailleurs, les activités des indépendants sont majoritairement des services aux personnes, suivis par les activités dans le domaine publicitaire (à Bruxelles, ce sous-secteur est même majoritaire). Les autres sous-secteurs bien représentés en Wallonie concernent les indépendants actifs en architecture et ingénierie, ou encore dans le domaine juridique. (5)



Evolution du nombre d'indépendants du secteur entre 2012 et 2017 pour les régions
Source : INASTI 2012 - 2017, calculs le Forem

(1) L’unité statistique « poste de travail » découle de la notion de « travailleur assujetti à la sécurité sociale ». La statistique des postes de travail occupés à la fin d’un trimestre consiste à dénombrer le nombre de travailleurs occupés par chaque employeur à la fin d’un trimestre. Les travailleurs qui, à la fin d’un trimestre, sont occupés par plus d’un employeur, sont comptabilisés plusieurs fois (ONSS).
(2) Source : Federgon, conférence de presse du 19 avril 2018.
(3) Source : ONSS, statistiques décentralisées, 30 juin 2012-2017, calculs le Forem
(4) Un travailleur indépendant est toute personne physique qui exerce en Belgique une activité professionnelle en raison de laquelle elle n'est pas engagée dans les liens d'un contrat de louage de travail ou d'un statut (INASTI).
(5) Source : INASTI, 2012-2017, calculs le Forem

Commissions paritaires

Ci-dessous vous trouverez les principales commissions paritaires liées au secteur.

Numéro de la CP Intitulé de la CP
110 Commission paritaire pour l'entretien du textile
121 Commission paritaire pour les entreprises de nettoyage et de désinfection
200 Commission paritaire auxiliaire pour employés
216 Commission paritaire pour les employés occupés chez les notaires
218 Commission paritaire nationale auxiliaire pour employés
219 Commission paritaire pour les organismes de contrôle agréés
301 Commission paritaire des ports
314 Commission paritaire de la coiffure et des soins de beauté
317 Commission paritaire pour les services de gardiennage et/ou de surveillance
320 Commission paritaire des pompes funèbres
322 Commission paritaire pour le travail intérimaire et les entreprises agréées fournissant des travaux ou services de proximité
323 Commission paritaire pour la gestion d'immeuble et les travailleurs domestiques
335 Commission paritaire pour les organismes sociaux
336 Commission paritaire pour les professions libérales
339 Commission paritaire pour les sociétés de logement social agréées

 

Métiers du secteur

Les métiers les plus demandés par le secteur d'activités, c'est-à-dire classés par ordre décroissant du nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem en 2018 en provenance de ce secteur.

Codes NACE

Le secteur Services aux particuliers et aux entreprises est composé des codes Nace-Bel 2008 suivants :
  • 68.1 Activités des marchands de biens immobiliers
  • 68.2 Location et exploitation de biens immobiliers propres ou loués
  • 68.3 Activités immobilières pour compte de tiers
  • 69.1 Activités juridiques
  • 69.2 Activités comptables
  • 70.1 Activités des sièges sociaux
  • 70.2 Conseil de gestion
  • 71.1 Activités d'architecture et d'ingénierie
  • 71.2 Activités de contrôle et analyses techniques
  • 72.1 Recherche-développement en sciences physiques et naturelles
  • 72.2 Recherche-développement en sciences humaines et sociales
  • 73.1 Publicité
  • 73.2 Études de marché et sondages d'opinion
  • 74.1 Activités spécialisées de design
  • 74.2 Activités photographiques
  • 74.3 Traduction et interprétation
  • 74.9 Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques n.c.a.
  • 77.1 Location et location-bail de véhicules automobiles
  • 77.2 Location et location-bail de biens personnels et domestiques
  • 77.3 Location et location-bail d'autres machines, équipements et biens
  • 77.4 Location-bail de propriété intellectuelle et de produits similaires, à l'exception des oeuvres soumises au droit d'auteur
  • 78.1 Activités des agences de placement de main-d'oeuvre
  • 78.2 Activités des agences de travail temporaire
  • 78.3 Autre mise à disposition de ressources humaines
  • 80.1 Activités de sécurité privée
  • 80.2 Activités liées aux systèmes de sécurité
  • 80.3 Activités d'enquête
  • 81.1 Activités combinées de soutien lié aux bâtiments
  • 81.2 Activités de nettoyage
  • 81.3 Services d'aménagement paysager
  • 82.1 Services administratifs et de soutien de bureau
  • 82.2 Activités des centres d'appels
  • 82.3 Organisation de salons professionnels et de congrès
  • 82.9 Activités de soutien aux entreprises n.c.a.
  • 96.0 Autres services personnels
  • 97.0 Activités des ménages en tant qu'employeurs de personnel domestique
  • 98.1 Activités indifférenciées des ménages en tant que producteurs de biens pour usage propre
  • 98.2 Activités indifférenciées des ménages en tant que producteurs de services pour usage propre

Associations sectorielles

Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive d'associations sectorielles (fédérations patronales, associations paritaires, centres de compétences, clusters ou autres).
Nom Description Lien
ABEX

Association Belge des Experts
https://www.abex.be/fr/
ABSA

Association Belge des Syndics et Administrateurs de biens
https://www.federia.immo/fr/absa-qui-sommes-nous
AINB

Association des Architectes d'Intérieur de Belgique
https://www.ainb.be/fr/
APEG

Association Professionnelle des Entreprises de Gardiennage
http://www.apeg-bvbo.be/
ASM

Association syndicale des magistrats ASBL
http://www.asm-be.be
BAM

Belgian Association of Marketing
https://www.marketing.be/fr/home
CEPEGRA

Centre de compétence Forem dans le domaine de l'industrie graphique
https://www.formation-cepegra.be/cepegra
CEPI

Association européenne des Professions immobilières
http://www.cepi.eu/index.php?hl=en
CUBE

Consumer Understanding Belgium
https://consumerunderstanding.be/
DESIGN INNOVATION

Centre de compétence wallon dédié au design
https://www.designinnovation.be/
FAB

Fédération Royale des Sociétés d'Architectes de Belgique
http://www.fab-arch.be
FBEP

Fédération Belge entrepreneurs paysagistes
http://www.bfg-fbep.org/index.htm
FBT

Fédération Belge de l'Entretien du Textile
http://www.fbt-online.be
FEDERGON

Fédération des partenaires de l'emploi
https://federgon.be/fr/la-federation/
Federia

Organisation des professionnels de l'immobilier à Bruxelles et en Wallonie
https://www.federia.immo/fr/
FEDOM

Fédération wallonne de services d'aide à domicile
http://www.fedom.be/
FEREB

Association Belge des spécialistes dans la réparation, le renforcement et la protection de constructions en béton
https://www.fereb.be/index.php/fr/
Forem Formation Secteurs Verts

Centre de compétence dans les domaines de l'agriculture, de l'horticulture, de l'implantation et l'entretien des parcs et jardins et des travaux techniques, agricoles et horticoles
https://www.formation-secteurs-verts.be/
FRNB

Fédération Royale du notariat Belge
https://www.notaire.be/
FUNEBRA

Fédération Nationale des Unions Professionnelles et Chambres Syndicales des Entrepreneurs de Pompes Funèbres de Belgique
http://www.funebra.be
GO4CIRCLE

Fédération des entreprises qui placent l'économie circulaire au coeur de leur fonctionnement
https://go4circle.be/fr
GOCA

Groupement des entreprises agréées de contrôle automobile et du permis de conduire
http://www.goca.be
IBE

Institut Belge de l'Emballage
http://www.ibebvi.be/
IEC

Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux
http://www.iec-iab.be
IPCF

Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés
http://www.ipcf.be
IPI

Institut professionnel des agents immobiliers
https://www.ipi.be/
IRE

Institut des Reviseurs d'Entreprises
https://ibr-ire.be/
IREC

Centre de formation pour la confection, l'habillement et l'entretien du textile
http://www.irec.be/
LIBERFORM

Centre de formation pour les professions libérales
https://www.liberform.be/fr-home
OA

Ordre des architectes
https://www.ordredesarchitectes.be/fr-be/
OECCBB

Ordre des experts-comptables et comptables brevetés de Belgique
http://www.oeccbb.be
ORI

Organisation des Bureaux d'Ingénieurs-conseils, d'Ingénierie et de Consultance
https://www.ori.be/fr/
PSA

Private Security Association asbl
https://psavzw.be/home/
Pôles et Clusters wallons

Portail des pôles et clusters wallon
http://clusters.wallonie.be/federateur/fr/index.html
UBG/BUL

Ordre Belge des Géomètres Experts
https://www.obge-bole.be/splash.aspx
UCB/UKB

Union des Coiffeurs belges
https://www.coiffure.org/fr
UFS

Union Francophone des Syndics
https://www.ufsyndics.be/
UGBN

Union Générale Belge du Nettoyage
https://www.absugbn.be/francais/bienvenue.cfm
UNEB

Union Nationale des Esthéticiennes de Belgique
http://www.uneb-nube.be
USPI-BVS

Union professionnelle du secteur immobilier
http://www.upsi-bvs.be/fr/home/
UWA

Union wallonne des Architectes
http://www.uwa.be/
Vigilis

Service Public Fédéral Intérieur - DG Sécurité et prévention
https://vigilis.ibz.be
Wallonie Design

Trait d'union entre entreprises et designers
http://www.walloniedesign.be/
Imprimer