Historique

Les grandes dates de l'histoire du Forem

- 1961 : création de l’Office National de l’Emploi (ONEM) – anciennement Office national du Placement et du Chômage (ONPC). De 1955 à 1970, les progrès de la législation sociale sont importants en Belgique. La manière de considérer la sécurité change : de protection contre la misère elle devient une protection contre la dégradation du niveau de vie. Des mesures de lutte contre le chômage se mettent alors en place. C’est dans ce cadre qu’est né l’Office National de l’Emploi (ONEM). A ses débuts, celui-ci payait les allocations de chômage, contrôlait les demandeurs d'emploi et organisait quelques formations.

- 1984 : loi de régionalisation de l’ONEM

- 1989 : décrets de création des Services publics de l’Emploi. Chaque région crée son propre Service public de l’Emploi : VDAB (pour la Flandre), le Forem (pour la Wallonie), et l’ORBEM(pour Bruxelles), aujourd'hui Actiris. Ces services reprenaient alors les compétences de l’ONEM en matière d’emploi. Le VDAB et le Forem étaient aussi compétents pour la formation professionnelle.

- 1994 : création de Bruxelles Formation.

- 1997 : réforme de l’Organisation internationale du Travail (OIT). La réforme de l’OIT marque la fin du monopole des Services publics de l’Emploi. Les missions régionales pour l’emploi, l’intérim et autres ASBL d’insertion entrent dans le secteur de l’emploi et de la formation professionnelle.

2000 : création de l’Arbeitsamt der Deutschsprachigen Gemeinschaft (ADG).

- 2001  : le premier Centre de compétence est labellisé par la Région wallonne. Aujourd'hui, ils sont au nombre de 25 partout en Wallonie.

- 2002 : inauguration de la première Maison de l'Emploi à Waremme. Aujourd'hui, on en dénombre 60, réparties sur le territoire wallon.

- 2003 : inauguration du premier Carrefour Emploi Formation à Liège. Aujourd'hui, ils sont au nombre de 12 et ont été renommés Carrefours Emploi Formation Orientation.

- 2004 : accord de coopération du 30 avril relatif à l'accompagnement et au suivi actif des chômeurs.

- 2005 :  accord de coopération interrégionale entre le Forem, le VDAB et Actiris. L'objectif de cet accord est de mettre au travail un maximum de demandeurs d’emploi et de favoriser leur mobilité. En 2007, cet accord sera formalisé par la mise sur pied de Synerjob. Lancement du premier Plan Marshall.

- 2010 : lancement de l'accompagnement individualisé.

- 2011 : signature du Contrat de gestion 2011-2016 (signé le 13 septembre 2011).

Le nouveau contrat de gestion a pour objectifs transversaux de préciser et cadrer les missions du Forem, de préciser les modes de relation avec les différents acteurs du marché, de revoir les modes d'organisation et de dynamiser la relation avec le Gouvernement wallon grâce à un renforcement de la gouvernance et du suivi du contrat de gestion.

- 2015 : le 29 mai 2015, le Gouvernement wallon, sous l’égide de son Ministre-Président, a adopté le «  Plan Marshall 4.0  », clin d’œil à la 4ème révolution industrielle, celle du numérique (après la vapeur, l'électricité et l'automatisation).

- 2015  : première étape du transfert des compétences. Le Forem accueille, le 1er avril, 4 nouvelles aides financières: le fonds de formation titres-services, le congé éducation payé, le fonds de l’expérience professionnelle et la réduction de cotisation Tuteurs.

2015 : sur proposition de la Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Eliane Tillieux, un Pacte pour l’emploi et la formation est conclu entre le gouvernement et les partenaires sociaux.

2016 : le contrôle de la disponibilité des chômeurs devient une compétence du Forem.

- 2017 : une profonde  réforme des aides à l’emploi  en Wallonie est lancée. Les objectifs : simplifier et améliorer la lisibilité et la cohérence de toutes les aides régionales existantes en y intégrant les nouvelles matières héritées de la 6ème réforme de l’Etat.

- 2017 : signature du Contrat de gestion 2017-2022 (7 mars 2017)

L’objectif de ce contrat ? Définir les grandes orientations et identifier les principaux chantiers à mettre en œuvre au Forem jusqu’en 2022. Il s’inscrit pleinement dans le cadre du Plan Marshall 4.0 et du Pacte pour l’emploi et la formation, qui vise notamment à améliorer le marché de l’emploi en Wallonie, la dynamique de création d’emplois ainsi que le développement de la formation.