L'info du moment

Quelle est l’intervention du Forem dans le parcours d’un primo-arrivant ? Quels services le Forem propose-t-il ?

Dans la crise de l’asile que nous connaissons depuis l’été 2015, la Belgique, comme d’autres Etats européens, doit faire face à l’arrivée importante de demandeurs d’asile. L’Office des étrangers (OE) a enregistré 35.476 demandes d’asile, soit 106,1 % de plus qu’en 2014. C’est surtout durant la seconde moitié de 2015 que le nombre de demandeurs d’asile a connu une forte hausse. La plupart des demandeurs d’asile proviennent de zones où sévissent des conflits. Les principaux pays d’origine sont l’Irak (21,8 % des demandeurs), la Syrie (21,3 %) et l’Afghanistan (20 %).

Cinq millions d’euros ont été dégagés par le Gouvernement pour renforcer les politiques d’insertion socioprofessionnelle, en complémentarité avec le parcours d’intégration.

Au-delà de l’apprentissage du français et des cours de citoyenneté, il s’agit en effet d’offrir aux personnes l’opportunité de s’insérer rapidement sur le marché de l’emploi. Ces moyens sont destinés au Forem ainsi qu’à ses partenaires en matière d’insertion socioprofessionnelle pour renforcer l’accueil, l’accompagnement, la formation, le soutien à la recherche d’emploi, des primo-arrivants qui entrent dans les conditions pour travailler

Quel est le parcours d’un demandeur d’asile lorsqu’il arrive en Belgique et l’intervention du Forem dans ce parcours ?

  • Lorsqu’un demandeur d’asile arrive sur le territoire belge via l’aéroport ou le port, il doit introduire une demande d’asile via l’Office des étrangers.
  • Si la demande d’asile est recevable, elle est analysée par le Commissariat Général des Réfugiés et Apatrides (CGRA). La personne sera auditionnée et sera, au terme de la procédure, informée de la décision du CGRA : soit elle obtient le statut de protection subsidiaire et un titre de séjour limité, soit elle obtient le statut de réfugié et un titre de séjour soit sa demande est refusée. Un recours peut être introduit.
  • L’office des étrangers aiguille la personne vers un centre d’asile (FEDASIL, Croix-Rouge, …) pour bénéficier d’un logement, de nourriture, de soins médicaux et d’un accompagnement social et administratif.
  • La personne retire son titre de séjour (Attestation d’immatriculation modèle A – AIA) à l’Administration communale. Cette attestation doit être renouvelée tous les 3 mois jusqu’à la décision de la demande d’asile.
  • L’obtention de l’AIA permet à la personne de s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du Forem. La personne peut accéder aux services ouverts en accès libre. Il s’agit donc d’une inscription limitée qui ne permet pas l’accès à la formation ou à l’emploi.
  • Parallèlement à ces démarches, la personne peut suivre un parcours d’intégration auprès d’un Centre Régional d’intégration. Les personnes qui disposent d’un titre de séjour de plus de trois mois et de moins de trois ans sont obligées de suivre le parcours d’intégration.
  • Quand la personne séjourne depuis 4 mois sur le territoire belge, elle peut, si elle réside en Wallonie, introduire une demande de permis de travail à la Région Wallonne via le Forem.
  • Lorsque le permis de travail est délivré par l’Administration communale, la personne peut s’inscrire comme demandeuse d’emploi au Forem et peut accéder dès lors à l’ensemble des services.

 Découvrez également le parcours schématisé du demandeur d’asile au Forem   .


Quelle est l’offre de service du Forem pour le public migrant ?

Le public migrant peut bénéficier des services existants du Forem :

1. Inscription :

  • Le Forem introduit les demandes de permis de travail
  • Le Forem inscrit et garantit l’ouverture des droits et l’accès à nos prestations pour les personnes d’origine étrangère

2. Accompagnement

  • Les conseillers référents assurent l’accompagnement des migrants à leur demande.

3. Formation

  • Un test ELAO (version adaptée pour des non-francophones) est organisé par le Forem pour la validation du niveau de connaissances en français pour les étrangers qui souhaitent obtenir la nationalité belge (pour rappel : le niveau A2 est requis).
  • Toutes les formations langues (FLE à partir du niveau A2), les essais métiers, les screenings et plus largement toutes les formations qualifiantes sont accessibles aux migrants à partir du moment où ils sont demandeurs d’emploi. Elles sont aussi liées aux conditions d’accès spécifiques et, en général, à une maîtrise suffisante du français.
     

Les services renforcés pour répondre à la demande

1. Inscription

  • Organisation de séances d’inscription dans des Centres d’accueil quand cela est possible notamment pour s’appuyer sur les accompagnateurs et interprètes et obtenir ainsi un maximum d’informations par rapport aux compétences et métiers. 
  • Facilitation de l’inscription en mettant à disposition un document Français/Anglais.
  • Possibilité de recourir à l’aide d’un traducteur SeTIS via MODA pour soutenir les conseillers.

2. Accompagnement
Les conseillers ‘migrants’ :

  • assurent l’accompagnement des ‘primo-arrivants’, réalisent des bilans socioprofessionnels, identifient les compétences portées (recours aux screening, tests langues, …) et les besoins.
  • organisent de séances d’information sur l’offre de service du Forem et le marché de l’emploi belge et régional en collaboration avec les Centres d’accueil.
  • proposent des parcours orientés vers des prestations en adéquation avec les besoins à la fois en interne et chez des partenaires.
  • soutiennent et orientent également les primo-arrivants vers les modalités de reconnaissance des diplômes et de validation des compétences.
  • collaborent avec les Centres Régionaux d’Intégration (CRI) dans le cadre du module d’orientation socio-professionnel.
  • peuvent faire appel au SETIS pour avoir l’appui d’un interprète lors de leurs prestations.

3. Formation

  • Promotion de l’utilisation des tests Wallangues et QPL afin de réaliser une première évaluation du niveau de connaissances du français (ou autre langue) des migrants.
  • Réalisation de tests de langue française
  • Organisation de modules de langue française à partir d’un niveau A2 et de modules techniques de recherche d’Emploi et Français Langue Etrangère
  • Développement de modules d’apprentissage du Français en lien avec les métiers pour préparer au mieux les personnes à la validation de leurs compétences, à la formation qualifiante ou à la recherche d’un emploi.

4. Recrutement
Les services entreprises du Forem informent et aident les entreprises dans leur processus de recrutement de ressortissants étrangers.


Plus d’informations :  conseils.etrangers@forem.be

Responsable éditorial : Charlotte THOMAS
Mise à jour le 23/02/2017