Garantie jeunesse

L’objectif de la Garantie jeunesse est de proposer à tout jeune de moins de 25 ans un emploi de qualité, une formation, un apprentissage ou un stage dans les 4 mois qui suivent son inscription ou sa réinscription comme demandeur d’emploi.

Pourquoi une Garantie pour la jeunesse ?

Face au chômage important des jeunes (notamment causé par la crise), les Etats membres de l’Union européenne se sont engagés en avril 2013 à faire en sorte que les jeunes réussissent leur entrée dans le monde du travail.

La garantie jeunesse a pour objectif d’éviter aux jeunes de connaître une période de chômage à la sortie de l’école, ce qui limite les risques de chômage par la suite et facilite le passage à la vie professionnelle.

Chaque pays membre de l’Union européenne s’est engagé à mener des actions pour y parvenir.
 

Quels financements ?
Pour financer l’ensemble des initiatives des Etats membres, la Commission Européenne a dédié un axe de ses Fonds Sociaux Européens (FSE) 2014-2020 à la thématique de la Garantie Jeunesse.

L’Union européenne a également libéré un fonds d’urgence (Initiative Emploi Jeunes) en 2014-2015 afin d’apporter une réponse rapide aux problématiques d’insertion des jeunes dans les régions les plus touchées par le chômage des 18-25 ans (les provinces de Hainaut et de Liège pour la Wallonie).

La Wallonie a décidé de lier ces fonds d’urgence au financement FSE 2014-2020 afin de doubler le financement européen.

Et au Forem?
Le Forem propose une offre de services à destination des jeunes depuis de nombreuses années, notamment via son accompagnement individualisé. Les nouveaux financements liés à la Garantie jeunesse permettent de renforcer et d’améliorer nos actions, qui s’articulent autour de 5 volets ( consulter le schéma du plan d'actions global   ) :

  1. La promotion des métiers
    Plusieurs opérations comme les actions « kids », les journées « découvertes métiers », « villages métiers » ou encore « visites d’entreprises » vont par exemple permettre aux jeunes de découvrir de manière ludique et concrète les métiers et l’environnement professionnel dans lequel ils s’inscrivent. L' initiative ”Les métiers vont à l'école” a également été lancée dans les écoles du Hainaut, dès la 4ème secondaire, pour aider les jeunes à mieux connaitre le monde du travail, le marché de l’emploi et pour les aider à s’orienter.
  2. L’accompagnement
    Le Forem renforce son accompagnement des jeunes et les implique dans sa conception pour recueillir leur avis et mieux répondre à leurs attentes.
     
  3. La formation
    Au-delà de son offre de formation classique, Le Forem met en œuvre des modules de formation en compétences-clés adaptés aux besoins des jeunes. Des modules de remédiation en mathématiques ou en communication, de familiarisation aux Technologies de l'Information et de la Communication (TICs), de préparation à l’entreprise et son fonctionnement ou encore des formations en langues étrangères ont déjà été dispensés dans ce cadre.
     
  4. Les stages et mise à l’emploi
    Le Forem propose dans son offre de services des formules de stage et de mise à l’emploi. Les essais-métiers ou encore le stage de mise en situation professionnelle (MISIP) permettent de tester les conditions de travail et les exigences d’un métier. Une demande de financement IEJ/FSE pour un plan d’action essais-métiers dédicacés aux jeunes NEET a été lancée dans le cadre de la Garantie jeunesse. Du côté des stages, plusieurs formules comme le stage de transition professionnelle ou la formation en alternance permettent aux jeunes d’acquérir une première expérience en entreprise. Depuis le début de la Garantie jeunesse, 3596 stages de transition ont été initiés dont 1525 en 2014).

    Des actions spécifiques vont également être lancées auprès d’un public très éloigné de l’emploi au travers d'activités telles que le sport et la culture et ce, afin de rentrer en contact et favoriser les confrontations au monde de l’enseignement, de la formation ou de l’emploi.