Réforme des aides à l’emploi

L’année 2017 sera marquée par une profonde réforme des aides à l’emploi. Les objectifs : simplifier et améliorer la lisibilité et la cohérence de toutes les aides régionales existantes en y intégrant les nouvelles matières héritées de la 6ème réforme de l’Etat.

D’une quarantaine d’incitants en faveur de l’emploi, le nouveau régime n’en conservera qu’une dizaine. Certains dispositifs seront supprimés ou fusionnés s’ils ciblent un même public.

1. 1er juillet 2017 : 4 nouvelles aides à l’emploi voient le jour

  • Impulsion insertion   : une aide d’une durée de 12 mois, sous la forme d’un contrat de travail à temps plein. Il permet à tout jeune demandeur d’emploi  de moins de 25 ans et inoccupé depuis au moins 18 mois d’acquérir une première expérience professionnelle et de bénéficier éventuellement d’un accompagnement coordonné par le Forem.
  • Impulsion - 25 ans : une allocation de travail pendant 3 ans à destination des jeunes demandeurs d’emploi de moins de 25 ans peu ou moyennement qualifiés.
  • Impulsion 12 mois + : une allocation de travail pendant 2 ans maximum à destination des demandeurs d’emploi de longue durée, c’est-à-dire inoccupés depuis au moins 12 mois.
  • Impulsion 55 ans + : réduction de cotisations sociales patronales octroyée jusqu’à l’âge de la pension légale du travailleur à destination des employeurs du secteur marchand qui emploient ou engagent des travailleurs de 55 ans et plus.

Plus d'informations sur nos pages ”Entreprises" >

2. Certaines aides à l'emploi ne seront plus disponibles

À partir du 1er juillet 2017, le nombre d’aides à l’emploi sera réduit et certaines aides ne seront plus disponibles.
Précisons que, de manière transitoire, la plupart des demandes introduites ou aides octroyées avant le 1er juillet 2017 iront jusqu’au terme initialement prévu. Pour la mesure Activa, le régime transitoire s'éteindra définitivement le 30 juin 2020.

Plus d'informations sur nos pages ”Entreprises” >