Vous souhaitez travailler dans le cadre ALE ?

Ce dispositif peut s'avérer être une bonne opportunité de travail. Renseignez-vous sur les conditions pour travailler en ALE.

Qui peut travailler en ALE ? 

Différentes catégories de demandeurs d'emploi peuvent effectuer des activités dans le cadre ALE :

  • les personnes inscrites comme "demandeurs d'emploi inoccupés" depuis 12 mois et qui bénéficient d'allocations de chômage, d'insertion ou de sauvegarde (au moins 1 jour) ;
  • les demandeurs d'emploi qui sont chômeurs complets indemnisés et qui bénéficient d'allocations de chômage depuis au moins 2 ans ;
  • les demandeurs d'emploi de 45 ans et plus qui sont chômeurs complets indemnisés et qui bénéficient d'allocations de chômage depuis au moins 6 mois ; 
  • les demandeurs d'emploi qui ont bénéficié pendant au moins 24 mois d'allocations de chômage au cours des 36 mois précédant leur inscription à l'ALE ;
  • les personnes qui ont droit au revenu d'intégration sociale ou à une aide sociale financière équivalente.
     

Quels avantages ?

Vous maintenez vos allocations et touchez un complément de 4,10 € par heure de travail. Vous avez une flexibilité dans votre travail ainsi que la possibilité de travailler près de votre domicile. Vous êtes couvert contre les accidents de travail et avez la possibilité d'accéder à des formations organisées par l'ALE.

Quel type d'activité en ALE ?

Les activités sont variées (aide au petit entretien de jardin, à la garde d'enfants,...) et s'exercent dans différents contextes : chez un particulier, dans certaines administrations, une ASBL, une école ou dans le secteur de l’agriculture et de l’horticulture. 

Comment ça se passe avec la situation sanitaire actuelle ? 

Vous pouvez continuer des prestations pendant cette période à condition que :

  • les règles de sécurité et d'hygiène (distance sociale, possibilité de se laver les mains...) soient respectées ;
  • l'ALE pour laquelle vous travaillez a maintenu ses activités.

Pour plus d'infos et vous inscrire, vous pouvez vous adresser à l'ALE de votre commune.  

Si vous êtes domicilé dans une commune où l'ALE a suspendu ses activités, vous pouvez travailler pour une autre ALE où se déroule l'activité que vous allez exercer. L'ALE d'accueil vous fera signer un contrat de travail, ce qui implique qu'elle assume les responsabilités en tant qu'employeur.