Installateur électricien / installatrice électricienne

Pour exercer comme électricien/électricienne, une bonne base en électricité est nécessaire (6ème professionnelle installateur électricien, technique de qualification électricien automaticien, formation Forem d’installateur électricien, formation IFAPME, CEFA, promotion sociale…) mais l’expérience est aussi un sérieux atout et compte parfois plus qu’un diplôme !

Si vous souhaitez vérifier votre niveau de compétences dans le métier et déterminer si vous avez besoin de suivre une formation de remise à niveau, nous vous conseillons de passer un screening de compétences au Forem.

Si vous avez de l’expérience et que vous souhaitez faire reconnaitre officiellement les compétences que vous avez acquises dans ce métier, vous pouvez participer à l’épreuve de Validation des compétences pour le métier d’installateur électricien résidentiel.

Se former pour développer ses compétences

Formation de base

Si vous n’avez ni connaissances ni expérience dans le métier, la formation Forem est une bonne porte d’entrée dans le secteur.

La plupart des centres Forem proposent une formation de base au métier d’installateur/installatrice électricien résidentiel (Tournai, Châtelineau, Huy, Mons, Grâce-Hollogne, Petit-Rechain, Namur, Libramont, Nivelles).

Mais certains Centres de Compétence également :

  • Technifutur : électricité industrielle, monteur-câbleur en électricité du bâtiment.
  • Technocampus : électricien industriel.

Plus d'info sur nos pages "formations industrie" et "formations construction.

Vous pouvez également prendre contact avec le Service Clientèle de votre région (ou le 0800/93 947). Il vous renseignera sur les formations à venir.

Formations de perfectionnement

Le secteur de l’électricité est vaste et la maitrise de techniques innovantes peut être un atout pour décrocher un emploi (ex : domotique, immotique, HVAC, ventilation…).

Vous disposez déjà de très bonnes connaissances en électricité et d’une expérience de terrain ? Vous serez peut-être intéressé par les formations de perfectionnement dans le domaine de la construction ou de l’industrie (Technicien-ne en installations électriques, Technicien-ne HVAC, Technicien-ne brûleur… ). Il existe également des formations pour les électricien-ne-s dans le domaine de l’énergie et de l’environnement dans les Centres de compétence.

  • Technifutur : technique de climatisation et du conditionnement d’air, ventilation double flux décentralisée,
  • Forem Environnement : pompes à chaleur et installations climatisation, CEDICOL, solaire photovoltaïque, technicien HVAC, technicien chaudière biomasse, …

Formations à un métier proche

Les atouts incontournables du métier

Les compétences de base incontournables recherchées chez un(e) électricien(ne) sont :

  • la lecture de plans,
  • la réalisation de schémas,
  • le tirage de câbles,
  • les raccordements coffret,

Si vous en disposez, pensez à mettre ces compétences en évidence sur votre CV et votre lettre de motivation.

La sécurité est particulièrement importante pour un(e) électricien(ne). L’information sur les risques électriques fait partie du cursus des électricien(ne)s. Si vous disposez d’une attestation de suivi de formation BA4 et/ou BA5, cela constitue un atout dans votre recherche d’emploi. Pensez à la mentionner sur votre CV.

Le brevet VCA (sécurité de base pour les travailleurs) constitue également un atout pour décrocher un emploi. Il est possible de l’obtenir via la formation à distance. La formation est gratuite pour les demandeurs d'emploi mais le passage de l'épreuve donnant accès à une certification est payant (40€) et l'inscription à l'épreuve est obligatoire pour participer à la formation.

A côté des compétences techniques, les entreprises recherchent aussi des candidats qui disposent de qualités humaines (autonomie, précision, bon contact client …). Suivre une formation ”soft skills” peut faire la différence pour décrocher un emploi !

Comme nous l’avons déjà signalé, l’expérience est particulièrement recherchée par les entreprises. N’oubliez pas de les mentionner sur votre CV et votre lettre de motivation. Si vous n’avez jamais travaillé, n’hésitez pas à évoquer les éventuels stages ou jobs d’étudiant effectués dans le secteur et à détailler les tâches que vous maitrisez.

Enfin, disposer d’un permis de conduire B et d’un véhicule est un sérieux atout vu les déplacements nécessaires pour se rendre sur les différents chantiers.

De nombreuses offres d’emploi

Pour approfondir le sujet