Monteur/monteuse en chauffage sanitaire

Pour exercer comme monteur/monteuse en chauffage et sanitaire, de bonnes connaissances de base sont nécessaires (6ème professionnelle monteur en sanitaire et chauffage, formation Forem, l'IFAPME…) mais l’expérience est aussi un sérieux atout et compte parfois plus qu’un diplôme !

Si vous souhaitez vérifier votre niveau de compétences dans le métier et déterminer si vous avez besoin de suivre une formation de remise à niveau, nous vous conseillons de passer un screening de compétences au Forem.

Si vous avez de l’expérience et que vous souhaitez faire reconnaître officiellement les compétences que vous avez acquises dans ce métier, vous pouvez participer à l’épreuve de Validation des compétences d’installateur/installatrice sanitaire.

Se former pour développer ses compétences

Si ce métier vous intéresse mais que vous n’avez aucune compétence, vous former via le Forem est une bonne solution. Des formations de monteur/monteuse en sanitaire et chauffage sont organisées dans la plupart des centres de formation du Forem (Construform Hainaut, Construform Liège, Verviers, Mons, Libramont). Pour plus d’informations, contactez le Service Clientèle de votre région (ou le 0800/93 947).

Si vous avez déjà une bonne connaissance du métier et quelques années de pratique mais que vous souhaitez vous perfectionner, il est possible de suivre une formation dans le champs de l’énergie et de l’environnement.  Des formations sont organisées, par exemple, dans les Centres de compétence Technifutur (technique de climatisation et du conditionnement d’air, ventilation double flux décentralisée…) ou Forem Environnement (pompes à chaleur et installations climatisation, solaire photovoltaïque, technicien HVAC, technicien chaudière biomasse…).

A côté des compétences techniques, les entreprises recherchent aussi des candidats qui disposent de qualités humaines (autonomie, précision, bon contact client …). Suivre une formation "soft skills" peut faire la différence pour décrocher un emploi !

Les atouts incontournables du métier

Les agréments attestant de la maîtrise des divers combustibles sont parfois demandés pour exercer le métier de monteur. Il n’est pas rare qu’une entreprise recherche une personne qui sera chargée, la plupart du temps, de monter de nouvelles installations de chauffage mais qui pourrait également intervenir ponctuellement pour la mise en service et/ou le dépannage d’une installation. Disposer des agréments constitue alors un atout pour décrocher un emploi de monteur/monteuse.

Ces agréments peuvent être obtenus dans les centres de certifications reconnus par la Wallonie. Ils sont valables 5 ans à partir de la date d’obtention. Une formation d’une journée est nécessaire pour renouveler l’agrément. Si vous en disposez, veillez à vérifier la date de validité du/des vôtre(s).

Précisons que d’autres agréments peuvent être demandés pour exercer à Bruxelles et en Flandre.

Comme déjà évoqué, l’expérience est particulièrement recherchée par les entreprises. N’oubliez pas de les mentionner sur votre CV et votre lettre de motivation. Si vous n’avez jamais travaillé, n’hésitez pas à mentionner les éventuels stages ou job d’étudiants effectués dans le secteur et à détailler les tâches que vous maitrisez.

Disposer du permis de conduire B (voire d’un véhicule) est un sérieux atout pour exercer dans le secteur de la construction étant donné les déplacements nécessaires pour se rendre sur les différents chantiers.

De nombreuses offres d’emploi

  • Sur le site du Forem
  • Directement sur le site des entreprises, pour les plus grandes d’entre-elles ou en envoyant une candidature spontanée.
    Pour vous aider dans la recherche d’entreprises, le site de la fédération professionnelle Techlink permet de rechercher une entreprise (via « rechercher un membre » et à l’aide du code postal).

Pour élargir le sujet

  • Horizons emploi : toutes les informations sur le métier de monteur/monteuse en chauffage et sanitaire.