Découvrir un métier :

Agent / Agente de la sécurité publique

Agent de la sécurité publique

Réalise les opérations d'assistance à personnes, de lutte contre les troubles à la tranquillité et à l'ordre public, et de protection des biens et des institutions, selon la politique de l' Etat et la législation. Peut effectuer des enquêtes judiciaires. Peut coordonner une équipe.

Informations sur le métier

Le métier sur le marché de l'emploi

Le métier d'agent / agente de la sécurité publique rassemble les professions d'assistant / assistante de surveillance pénitentiaire, d'agent / agente de la sécurisation et d'inspecteur / inspectrice de police. Il dépend du secteur de la sécurité publique.

La mission de surveillance pénitentiaire s'exerce au sein d'une des 37 prisons du pays, d'une maison de détention ou d'un maison de transition.

Elle consiste en plusieurs rôles :

  • Maintenir l'ordre et la sécurité dans l'établissement pénitentiaire en appliquant tous les protocoles de sécurité nécessaires et imposés par la hiérarchie (rondes, inspections des locaux, fouilles, escorte des détenus, …)
  • Gérer au quotidien l'organisation de la vie en prison (réveil, distribution des repas, attribution des travaux, animations, …)
  • Favoriser la réinsertion des détenus dans la société (démarches administratives, …).

Cette fonction s'effectue 24h sur 24, 7j sur 7 et nécessite donc un travail à horaire variable, à pause (matin, après-midi et nuit), pendant les week-ends et les jours fériés.

Pour ce profil, le Service Public Fédéral Justice recrute via le bureau de sélection de l'administration fédéral (Travaillerpour.be). Les candidat.e.s doivent disposer d'un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur.

Après une période de stage d'un an et un parcours de formation, les personnes ayant reçu une évaluation positive sont engagées définitivement. Les contrats sont de type statutaire.

L'agent / agente de la sécurisation travaille au sein de la Direction de la Sécurisation de la Police Fédérale. Sa fonction consiste à sécuriser les sites nucléaires, les infrastructures de Brussels Airport, les institutions nationales, internationales et européennes, les infrastructures critiques, les infrastructures du SHAPE, les infrastructures de l'OTAN, les palais royaux et les opérations policières.

Ses responsabilités comprennent également : le transfert des détenus, la police des cours et tribunaux, les patrouilles de sécurisation (sites nucléaires, aéroports, ambassades, etc.) ; l'ordre public lors d'incidents, la protection de personnes, les interventions lors d'incidents avec des passagers et les escortes protocolaires.

Le travail s'effectue dans des lieux très divers, en extérieur ou en intérieur. Les déplacements peuvent être très fréquents et les horaires irréguliers (gardes de nuit, de week-end ou les jours fériés).

Aucun diplôme n’est exigé pour postuler mais les candidat.e.s doivent répondre à des conditions d'inscription et passer une série d'épreuves de sélection générique.

Les personnes ayant réussi sont alors versées dans une réserve de recrutement valable deux ans. Elles devront alors postuler à la Direction de la Sécurisation de la Police Fédérale qui organisera une sélection interne.

Les personnes retenues pour la fonction pourront commencer la formation de base (et un stage) qui permettra d'être ensuite engagé. Les places vacantes sont disponibles sur le site www.jobpol.be.

Ce métier ouvre des possibilités d'évolution. Chaque année, la police organise des épreuves de sélection par promotion interne. Après deux ans d’ancienneté, un agent / une agente de la sécurisation peut participer à des épreuves de sélection pour le cadre supérieur (cadre de base) et être ainsi promu inspecteur de police. 

L'inspecteur / inspectrice de police est le cadre de base de la police intégrée. Le métier s'exerce tant au sein de la police fédérale que locale. Ces  fonctionnaires de police sont compétents pour des missions de police judiciaire et de police administrative.

Au niveau local, ils intègrent le service d'intervention, le service de quartier, le service de la jeunesse, la recherche, etc. Au niveau fédéral, ils peuvent se spécialiser, par exemple dans le domaine de l'appui canin, la police aéroportuaire, des chemins de fer, la police de la navigation ou encore la police judiciaire.

Ces fonctionnaires de police travaillent dans des lieux très divers, en extérieur ou en intérieur. Les déplacements peuvent être très fréquents et les horaires irréguliers (gardes de nuit, de week-end ou les jours fériés).

Pour postuler au cadre d’inspecteur de police, les candidat.e.s doivent répondre à des conditions d'inscription et passer une série d'épreuves de sélection générique.

Les personnes ayant réussi sont alors versées dans une réserve de recrutement. Elles devront alors postuler à une offre dans une zone de police ou un service fédéral qui organisera une sélection en interne.

Les personnes retenues pour la fonction pourront commencer la formation (et un stage) qui est organisée au sein d'une des académies de police. Les places vacantes sont disponibles sur le site www.jobpol.be.

Ce métier ouvre aussi des possibilités d'évolution. Chaque année, la police organise des épreuves de sélection par promotion interne. Après six ans d’ancienneté, un inspecteur de police peut participer aux épreuves de promotion interne du cadre moyen. Il peut alors être promu au grade d'inspecteur principal de police.

En 2023, le Forem a diffusé 75 offres d’emploi pour le métier d'agent / agente de la sécurité publique. Variable d'une année à l'autre, leur évolution dépend fortement des procédures de sélection et des réserves de recrutement  mises en place par la sécurité publique.

Ces dernières années, la police et le SPF Justice recrutent pour pallier les nombreux départs à la retraite, faire face aux situations de crise que notre
pays a connues depuis quelques années ou encore permettre l'ouverture ou le
maintien de nouvelles infrastructures pénitentiaires.

Répartition géographique des offres d’emploi (2023)

Les lieux de travail les plus mentionnés sont les provinces de Luxembourg, de Liège et de Hainaut.

Source : Le Forem

Régime de travail proposé dans les offres d’emploi (2023)

Un peu plus de 8 postes sur 10 s’exercent à temps plein.

Source : Le Forem

Contrat de travail proposé dans les offres d’emploi (2023)

Un peu plus de 8 postes sur 10 sont des contrats à durée déterminée.

Source : Le Forem

Principaux secteurs d’activités

Sélection des principaux secteurs d’activités à l’origine des offres d’emploi pour ce métier.

Accès au métier

Obligations

Des prérequis ou obligations légales peuvent s'appliquer pour l'exercice de ce métier.

  • Pas d'obligation légale pour l'exercice de ce métier.

Atouts

Les candidats à cette fonction peuvent se démarquer grâce à certains atouts appréciés des employeurs.

  • Réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
  • Pouvoir faire face aux situations difficiles et dangereuses
  • Veiller au respect de la loi
  • Connaître les droits et obligations légales inhérents à sa fonction
  • Respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur
  • Présenter une image positive de la Sécurité publique et adhérer à ses objectifs
  • S’intégrer dans l’environnement de travail
  • Communiquer aisément et disposer de capacité de négociation
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Faire preuve de rigueur, de méthode et d’organisation
  • Analyser et résoudre les problèmes, faire preuve d'un esprit de synthèse
  • Evaluer avec précision la faisabilité d’une opération et les conséquences de la solution choisie
  • Faire preuve de discipline et de solidarité
  • Faire preuve d'empathie
  • Avoir une bonne résistance au stress et une bonne condition physique
  • Posséder un réel sens de l’écoute et une grande capacité de dialogue
  • Faire preuve de polyvalence
  • Accepter un travail en poste
  • Connaitre des langues étrangères

Offres

Études

Voici les études associées à ce métier.

Il n'y a pas d'études trouvées pour ce métier.

Formations

Voici les formations associées à ce métier.

CISP DéFI Centre d'insertion socioprofessionnelle

Cité des Métiers - Carrefour des Métiers

Date de mise à jour 14 juin 2024

Informations complémentaires

Synonymes et autres appellations

  • Gendarme mobile
  • Employé / Employée de la sécurité publique
  • Sous-officier / Sous-officière de gendarmerie
  • Enquêteur / Enquêtrice de police
  • Assistant / Assistante de garde pénitencier
  • Inspecteur / Inspectrice
  • Adjoint / Adjointe de sécurité de la police nationale
  • Cadet de la police nationale
  • Brigadier / Brigadière
  • Technicien / Technicienne en investigation criminelle
  • Contrôleur / Contrôleuse des douanes branche surveillance
  • Gendarme
  • Technicien / Technicienne de recherche et d'identification criminelle
  • Motocycliste de la gendarmerie
  • Gardien / Gardienne de prison
  • Agent / Agente motocycliste de la douane
  • Premier surveillant / Première surveillante pénitentiaire
  • Gardien / Gardienne de la paix
  • Motard / Motarde de la police nationale
  • Agent / Agente de constatation des douanes branche surveillance
  • Gendarme adjoint / adjointe
  • Surveillant / Surveillante pénitentiaire
  • Policier / Policière à la brigade canine

Code métier

K170601-1