Découvrir un secteur :

Agriculture

Agriculture

Le secteur de l'agriculture couvre une large palette d’activités relatives à l'exploitation des ressources naturelles végétales et animales.

Il comprend les activités de culture, dont en particulier en Wallonie celle de céréales, de pommes de terre et plus localement de fruits ; les activités d'élevage, notamment de bovins pour la viande et le lait ; la sylviculture et l'exploitation forestière. Le secteur englobe également les activités de chasse, de pêche et d’aquaculture.

Analyse du secteur

Dans le monde d’aujourd’hui, l’agriculture doit relever divers défis de taille : l’accroissement de la population avec l’augmentation de la demande alimentaire, la qualité et la sécurité alimentaire, le défi écologique dont l’impact des changements climatiques mais aussi la rentabilité des exploitations agricoles.

La production agricole est la base d'autres activités comme l’industrie alimentaire et joue un rôle clé dans une société de plus en plus tournée vers la nature et respectueuse de l’environnement.

Les exploitations agricoles en diminution et une superficie moyenne en augmentation

Depuis de nombreuses années, le nombre d'exploitations agricoles est en baisse (diminution de 39 % entre 2001 et 2021) mais la superficie totale de l'ensemble des exploitations recule beaucoup moins vite et les exploitations ne cessent de s'agrandir  - Chiffres clés de l'agriculture 2022.

La superficie moyenne d'une exploitation est passée de 23,5 ha à 38 ha entre 2001 et 2021. Cet accroissement est plus marqué en Flandre qu'en Wallonie.

Le volume d'emploi s'est réduit de 48% entre 2001 et 2020 en Belgique. C'est principalement la main d'œuvre familiale qui a diminué tandis que les travailleurs salariés ont augmenté, sans compenser la baisse. Les chefs d'exploitation sont principalement des hommes (85%) et la profession prend de l'âge puisque la part des plus de 55 ans est passées de 40% à 55% en 20 ans.

Relève et compétence

Démarrer ou reprendre une exploitation agricole n’est pas chose aisée en raison des importants investissements nécessaires, notamment en équipements, mais aussi en terres. Alors que la population d’exploitants agricoles a tendance à vieillir, la relève constitue un réel enjeu en Wallonie.

Dans ce contexte, l'agriculteur doit disposer, certes, de savoirs agronomiques, mais aussi de compétences en mécanique, en informatique, ou encore en gestion. Cette dernière compétence s'impose en raison des lourds investissements financiers et des politiques de subsides. Face à ces évolutions, les agriculteurs doivent apprendre leur métier différemment en ayant davantage recours à la formation ou à l'enseignement.

Un secteur actif à l'international mais aussi au niveau local

Le secteur agricole évolue dans un environnement mondialisé et relativement changeant. L’internationalisation et la libéralisation des marchés, la volatilité des prix, les bouleversements climatiques, les tensions internationales (ex. : guerre en Ukraine, embargo, hausse des taxes des pays importateurs, Brexit) et les crises sanitaires sont autant de paramètres qui influent sur le secteur (disponibilités et prix des produits).

La dépendance aux marchés internationaux pousse notamment de nombreux exploitants à adapter leur activité en développant des "filières courtes" et la vente directe, ou à miser sur la qualité des produits (label de terroir, produit "bio", etc.).

En Wallonie, malgré un ralentissement des conversions au bio, le nombre de ferme bio est de 2.010 en 2022, soit une augmentation de 2,6% par rapport à l'année précédente. Une ferme sur six est sous contrôle "bio".  La superficie agricole utile consacrée au "bio" a doublé depuis 2010 et atteint, en 2022, 93.526 hectares, soit 12,7 % de la surface agricole utile wallonne. Un hectare wallon sur huit est dédié au bio.

En 2022, la part de marché des produits alimentaires bio  est de 5%, c'est une baisse pour la première fois depuis 2016. Les fruits, légumes et pommes de terre représentent 23% des dépenses bio suivis des produits laitiers avec 14% et la viande et la charcuterie (13%). 

Le lieu d’achat principal du produit "bio" reste le supermarché suivi des magasins certifiés "bio" - Les chiffres du bio 2022 en Wallonie.

D'un point de vue réglementaire et financier, une part non négligeable de l'activité agricole dépend de la Politique Agricole Commune européenne (PAC). En 2023, une nouvelle PAC est entrée en vigueur en Europe.

Deux tendances se dessinent au sein du secteur avec d’une part, des exploitations de plus en plus grandes qui écoulent leur production sur les marchés mondiaux et, d’autre part, les exploitations plus petites qui trouvent des solutions alternatives pour augmenter leurs revenus.

Technologie et digitalisation du secteur

La pratique de l'agriculture a fortement évolué au gré des importants progrès techniques notamment au niveau de la mécanisation, de l’automatisation ou de l'informatisation. Dans l’agriculture, l’informatique est utilisée à des degrés variables : une approche plutôt traditionnelle cohabiterait avec des approches technologiques avancées. L’automatisation et le traitement de données seraient, par exemple, plus développés dans le domaine de l’élevage, tandis que les grandes cultures bénéficieraient de technologies liées à la conduite autonome et au guidage via GPS.

Même si l’utilisation du numérique est encore faible dans le secteur, on parle de plus en plus de "smartfarming". Ce terme désigne à la fois la collecte de données sur les exploitations agricoles (satellites, drones, Internet des objets - IoT), la simplification du travail opérationnel des agriculteurs (agribots, tracteurs intelligents et IoT) mais aussi les réseaux de fermes connectées avec optimisation des activités et des interactions sur l’ensemble de la chaine de valeur (farming data). L’utilisation de ces technologies numériques est un moyen pour produire plus, avec moins d’intrants et moins d’efforts, en liant les pratiques agricoles aux besoins personnalisés des cultures et du bétail, pour développer des avantages économiques et pour réduire les risques environnementaux et l’empreinte de l’agriculture - Digital Wallonia

 

Le secteur en chiffres

Évolution du nombre d'établissements selon les régions

Selon les chiffres de la sécurité sociale qui ne reprennent que les établissements avec des travailleurs salariés, on compte en 2021, quelque 5.452 établissements dans le secteur en Belgique, dont 1.618 en Wallonie.

Que ce soit pour l'ensemble du pays ou pour la Wallonie, ce nombre augmente depuis ces dernières années (+7,4% en Belgique et +11,4% en Wallonie). Cependant, selon les derniers Chiffres clés de l'agriculture, le nombre total d'exploitations agricoles diminue mais le nombre et la part de travailleurs salariés a augmenté en 20 ans.

Répartition des établissements entre les régions

Les établissements employant des travailleurs salariés sont proportionnellement à l'ensemble des établissements tous secteurs confondus plus présents en Flandre et moins à Bruxelles.

Répartition des établissements entre les provinces wallonnes​

En Wallonie, ce sont les provinces de Namur et de Luxembourg qui se démarquent puisqu'elles comptent proportionnellement à l'ensemble des secteurs plus d'établissements dans l'agriculture.

 

Répartition des établissements et des postes de travail selon la taille de l'établissement​ en Wallonie

Le secteur est principalement composé de très petites structures comptant moins de 10 travailleurs. 

Évolution du nombre de postes de travail salarié selon les régions

En cinq ans, le nombre de postes de travail salarié a augmenté de 17,1% sur l'ensemble du pays. Cette augmentation est semblable en Wallonie.

Selon les Chiffres clés de l'agriculture 2022, sur une longue période de vingt ans, l'emploi dans le secteur est en baisse. Celle-ci s'explique principalement par la diminution du nombre d'exploitations. Cependant, le nombre de travailleurs réguliers non-familiaux a augmenté. La part des salariés étant passée de 16% en 2001 à 34% en 2021.

Répartition des postes de travail salarié entre les régions​

En Belgique, 5.452 postes de travail salarié sont répertoriés dans le secteur de l'agriculture. La plupart des postes de travail salarié sont situés en Flandre.

Sur l'ensemble du pays, le sous-secteur des cultures non-permanentes (légumes et fleurs principalement) compte 7.886 postes, soit 42% de l'ensemble des postes de travail salarié du pays.

En Wallonie, parmi les 4.123 postes de travail salarié, un quart appartient au sous-secteur des activités de soutien à l'agriculture et traitement primaire des récoltes (24,9%).

Répartition des postes de travail salarié entre les provinces wallonnes

Les provinces de Namur et de Luxembourg se démarquent puisqu'elles représentent une part de postes de travail salarié plus importante dans l'agriculture que dans les autres secteurs.

Répartition des postes de travail salarié par genre et catégorie d'âges​

En Wallonie, près de trois quarts des postes de travail salarié sont occupés par des hommes (73%).

La moitié des postes de travail salarié sont occupés par des personnes de moins de 35 ans.

Du côté des chef d'exploitation, 55% d'entre-eux ont plus de 55 ans - Chiffres clé de l'agriculture 2022.

Métiers associés à ce secteur

Sélection des métiers les plus demandés par les entreprises de ce secteur d'activité.

Offres d'emploi liées au secteur

Commission paritaire

Les commissions paritaires réunissent des représentants d'employeurs et de travailleurs pour établir des règlements adaptés aux conditions de travail. Les conventions collectives au sein de chaque commission paritaire déterminent les conditions de travail et de rémunération dans l'entreprise. Plus d’infos sur le site du SPF.
  • 100 Commission paritaire auxiliaire pour ouvriers
  • 132 Commission paritaire pour les entreprises de travaux techniques agricoles et horticoles
  • 143 Commission paritaire de la pêche maritime
  • 144 Commission paritaire de l'agriculture
  • 145 Commission paritaire pour les entreprises horticoles
  • 146 Commission paritaire pour les entreprises forestières
  • 200 Commission paritaire auxiliaire pour employés

Liens

Date de mise à jour 30 mai 2023

Chiffres clés du secteur

  • 1618 établissements
  • 4123 postes de travail
  • 29933 indépendants