Découvrir un secteur :

Pharma, chimie et plastique

Pharma, chimie et plastique

Le secteur des industries chimiques et des sciences de la vie couvre d'un côté la fabrication de produits chimiques de base, de produits azotés et engrais, de matières plastiques de base et de caoutchouc synthétique. De l'autre, la transformation de ces produits de base en produits pharmaceutiques, produits cosmétiques, peintures... Il compte aussi la fabrication de produits en caoutchouc et la transformation des matières plastiques.

Analyse du secteur

En 2021, la Wallonie dénombre 385 établissements et 29 379 postes salariés. 

Les emplois dans l'industrie pharmaceutique se situent principalement en Brabant wallon. La province du Hainaut est plutôt reconnue pour son activité dans l'industrie chimique de base. La province de Liège se démarque par un grand nombre d'emplois dans la fabrication de produits en plastique

Le secteur génère à la fois un nombre important d'emplois directs mais également indirects notamment au niveau de la maintenance des installations, de la logistique, de l'IT...

Un secteur à la recherche de profils variés

Les entreprises du secteur recherchent à la fois des profils spécialisés dans la production et ses métiers connexes (maintenance, contrôle qualité, logistique) et des candidats orientés vers la recherche et le développement ainsi que les fonctions support.

La moitié des postes ouverts dans les domaines de la production, de la maintenance et de la logistique sont accessibles à des diplômés de l'enseignement secondaire supérieur ou des bacheliers. Les détenteurs d'un master sont plus demandés pour les fonctions de R&D, de contrôle qualité ou de support ; les titulaires d'un doctorat sont davantage recrutés dans la recherche et le développement.

Une croissance continue des activités pharmaceutiques et biotechnologiques

La Wallonie compte plusieurs entreprises d'avant-garde et des centres de recherche, dans des domaines thérapeutiques tels que l'oncologie, la vaccination et les thérapies géniques et cellulaires. 

Vu la croissance de l'activité pharmaceutique et biotechnologique en Wallonie, les entreprises du secteur recrutent pour faire face à un besoin de main-d'œuvre croissant pour développer leurs activités, compenser les départs à la pension et relever les défis de la numérisation. Selon essenscia, près de 2 000 postes par an sont à pourvoir sur les 2 prochaines années.

Production et recyclage des plastiques

Les entreprises du secteur des plastiques transforment les matières plastiques produites par la pétrochimie en produits directement utilisables par les autres secteurs industriels et par les ménages. Par exemple, dans le secteur médical, le plastique est présent dans les matériels et équipements (seringues, gants de chirurgie...), mais aussi dans les vêtements, les revêtements de sols et de murs ou même dans le corps humain (prothèses orthopédiques par exemple).

Le plastique est un élément clé pour l'emballage (produits alimentaires, cosmétiques, transport des marchandises et de biens de consommation...) et on l'utilise aussi beaucoup pour les produits électroménagers ou de télécommunication. Il fait également partie de notre habitat (portes, châssis, câbles électriques, conduites d’eau...). À chaque type de produit à fabriquer (selon sa taille, sa forme, les qualités recherchées...) correspond une technologie comme l'injection, l'extrusion, le rotomoulage, le thermoformage.

Comme l'ensemble des secteurs industriels, l'industrie du caoutchouc et des plastiques s'est de plus en plus automatisée entrainant un glissement de fonctions pour certains postes et une évolution des compétences.

Dans une logique d’économie circulaire, il est attendu du secteur qu’il change, à différents niveaux : le design, la fabrication, la collecte, le tri et le recyclage du plastique afin de réinjecter celui-ci dans des nouveaux produits. De nouveaux produits tels que les plastiques bio-sourcés sont mis sur le marché. 

De nouvelles unités de recyclage de déchets d’emballage plastique (traitement des bouteilles et barquettes en plastique PET, traitement de polymères issus d’appareils électriques et électroniques...) ont vu le jour en Belgique et en Wallonie. L'activité de recyclage permet la création d'emploi. 

Le secteur en chiffres

Le secteur pharma, chimie et plastique wallon compte 385 établissements actifs pour 29 379 postes salariés en 2021. 

Les unités d'établissements correspondent aux lieux d'activité où s'exerce au moins une activité d'une entreprise. Une entreprise peut compter plusieurs sites de travail.

En plus du volume élevé d'emplois directs et indirects qu'il génère, ce secteur est en pleine croissance, il occupe une place importante dans l'industrie wallonne. 

Évolution du nombre d'établissements selon les régions

Le nombre d'établissements actifs augmente de 2 %, entre 2017 et 2021, en Wallonie et sur l'ensemble du pays. 

En Wallonie, la croissance est plus marquée dans l'industrie pharmaceutique. 

Répartition des établissements entre les régions

Près d'un tiers des établissements sont situés en Wallonie. 

Répartition des établissements entre les provinces wallonnes

La majorité des établissements sont situés en Hainaut dont une part importante sont actifs dans l'industrie chimique.

Dans le Brabant wallon, la part d'établissements est plus marquée par rapport à l'ensemble des secteurs, notamment par le nombre élevé d'entreprises dans l'industrie pharmaceutique.

La province de Liège compte aussi un grand nombre d'établissements dans la fabrication de produits en plastique et dans l'industrie pharmaceutique. 

Répartition des établissements et des postes de travail selon la taille de l'établissement en Wallonie

Une particularité du secteur tient dans le pourcentage élevé de grandes et très grandes entreprises.

Évolution du nombre de postes de travail salarié selon les régions​

Le nombre de postes salariés est en croissance  sur l'ensemble du pays. En Wallonie, la hausse est plus marquée dans l'industrie pharmaceutique (vaccins, médicaments).

Selon essencia, l'activité du secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie génère quelque 68.000 emplois indirects.

Répartition des postes de travail salarié entre les régions

Près d'un tiers de postes salariés sont situés en Wallonie. La majorité des postes sont situés en Flandre, majoritaiement dans l'industrie chimique.

Selon essenscia, la majorité des postes sont occupés dans les métiers de la fabrication, le contrôle de la qualité, les affaires réglementaires, la maintenance et la logistique. Les autres postes se répartissent entre R&D, support et informatique.

Répartition des postes de travail salarié entre les provinces wallonnes

Le Brabant wallon rassemble le plus grand nombre de postes de travail salarié, principalement pour la fabrication de médicaments et de vaccins.

Répartition des postes de travail salarié par genre et catégorie d'âges

Un tiers des postes salariés sont occupés par des femmes.

La tranche d'âge des "40-49 ans" est la plus représentée.

Métiers associés à ce secteur

Sélection des métiers les plus demandés par les entreprises de ce secteur d'activité.

Offres d'emploi liées au secteur

Commission paritaire

Les commissions paritaires réunissent des représentants d'employeurs et de travailleurs pour établir des règlements adaptés aux conditions de travail. Les conventions collectives au sein de chaque commission paritaire déterminent les conditions de travail et de rémunération dans l'entreprise. Plus d’infos sur le site du SPF.
  • 111 Commission paritaire des constructions métallique, mécanique et électrique
  • 116 Commission paritaire de l'industrie chimique
  • 207 Commission paritaire pour employés de l'industrie chimique
  • 209 Commission paritaire pour employés des fabrications métalliques

Date de mise à jour 30 mai 2023

Chiffres clés du secteur

  • 385 établissements
  • 29379 postes de travail
  • 45 indépendants

Fichier à télécharger