Comment se déroule la procédure ?

Les efforts que vous faites pour chercher du travail sont contrôlés lors d’entretiens individuels avec un évaluateur du Forem.

Lors de chaque entretien, l’évaluation porte sur la période qui s’est écoulée depuis la précédente évaluation ou, s’il n’y a a pas encore eu d’évaluation, sur la période qui s’est écoulée depuis votre date d’inscription comme demandeur d’emploi.

Vous êtes invité au premier entretien avec l’évaluateur au plus tôt 9 mois après votre inscription comme demandeur d’emploi.

Ce premier entretien a pour but d’évaluer vos efforts de recherche d’emploi depuis le début de votre inscription comme demandeur d’emploi.

Les efforts sont évalués en tenant compte :

  • du degré de réalisation du plan individuel d’actions que le conseiller a défini avec vous ;
  • de vos démarches personnelles de recherche d’emploi ;
  • des éventuelles périodes de travail ou formation et des autres actions que vous avez entreprises, en vue de votre réinsertion professionnelle.

Si le premier entretien est évalué positivement , vous serez convoqué à un nouvel entretien au plus tôt dans un an si vous n’avez pas trouvé de travail.

Si le premier entretien est évalué négativement , vous recevrez un avertissement et serez convoqué à un second entretien au plus tôt dans 5 mois.

  • Lors de ce second entretien, si vous êtes évalué positivement , vous serez convoqué à un nouvel entretien au plus tôt dans un an si vous n’avez pas trouvé de travail.
  • Lors de ce second entretien, si vous êtes évalué négativement , cela aura un impact de 13 semaines sur vos allocations et serez convoqué à un second entretien au plus tôt dans 5 mois.
    • Au troisième entretien, si vous êtes évalué positivement , vous serez convoqué à un nouvel entretien au plus tôt dans un an si vous n’avez pas trouvé de travail.
    • Au troisième entretien, si vous êtes évalué négativement , vous serez exclus du bénéfice des allocations. Cette exclusion est précédée d’une période de 6 mois pendant laquelle vous continuez à percevoir une allocation réduite si vous êtes chef de ménage, isolé, ou cohabitant dont les revenus du ménage sont peu élevés.

Remarque :

Lors des entretiens d’évaluation, vous pouvez être assisté d’un avocat ou d’un délégué syndical.

Comment se déroule la procédure ?