Comment êtes-vous convoqué à un entretien d’évaluation ?

Vous recevrez, par courrier, une convocation écrite mentionnant le motif, le lieu, le jour et l’heure de l’entretien.

Vu la situation actuelle, nous adaptons nos prestations pour limiter la propagation du coronavirus. Les mesures sanitaires ne permettent pas de mener tous les entretiens d’évaluation dans nos bureaux. Ainsi, pour éviter de retarder votre évaluation et, par conséquent, de retarder votre éventuelle admission au bénéfice des allocations d’insertion, le service contrôle du Forem mène des entretiens par téléphone.

Si vous êtes concerné, vous recevrez une convocation vous indiquant quand un évaluateur du Forem va vous contacter pour un entretien téléphonique.

Avant l’entretien vous devez nous envoyer ce questionnaire complété.

 

L’entretien d’évaluation a lieu au plus tôt 10 jours après l’envoi de la convocation.

Si, pour une raison ou pour une autre, vous ne pouvez pas vous présenter à l’entretien le jour où vous êtes convoqué, vous devez compléter le talon-répose joint à la convocation et le renvoyer au plus tard dans les 5 jours ouvrables à dater de l’entretien. Vous serez alors reconvoqué pour un autre entretien. Sauf en cas de motif admis, cette reconvocation n’est accordée qu’une seule fois.

Pour autant que le Forem soit informé de votre situation, vous ne serez pas convoqué si, au moment où la convocation doit vous être envoyée :

  • vous êtes occupé comme travailleur salarié depuis un mois au moins ;
  • vous habitez à l’étranger avec un Belge occupé dans le cadre du stationnement des Forces armées belges ;
  • vous séjournez à l’étranger pour suivre un stage qui augmente vos possibilités de vous insérer sur le marché de l’emploi, pour autant que ce stage soit accepté par l’ONEM ;
  • vous suivez un appui, préalable à l’octroi d’un prêt de lancement ;
  • vous vous trouvez dans la période d’interdiction de travail prévue dans le cadre de la protection de la maternité (article 39, alinéa 2 de la loi sur le travail du 16 mars 1971) : cette période se situe en principe entre le 7ème jour qui précède la date présumée de l’accouchement et les 9 semaines qui suivent la date effective de l’accouchement ;
  • vous êtes installé comme indépendant à titre principal ;
  • vous effectuez un engagement volontaire militaire ;
  • vous suivez une formation professionnelle organisée, subventionnée ou reconnue par le service régional de la formation professionelle compétent ;
  • vous effectuez un stage de transition.

Si vous vous trouvez dans une de ces situations, une nouvelle convocation vous sera envoyée lorsque la situation précitée aura pris fin.